L’action locale et innovante « Je gère donc je suis » récompensée

Ce mardi 12 mars au centre de Congrès des Vieilles-Forges aux Mazures, l’action collective « je gère donc je suis » mise en place par le Conseil départemental des Ardennes, a reçu le Prix des sociétaires de la GMF, dans le cadre des Prix Territoriaux 2018 de la Gazette-GMF. 

Cet événement a réuni Noël Bourgeois, Président du Conseil départemental, Guillaume Doyen, Directeur de la Rédaction de la Gazette des Communes, Daniel Sugin, Directeur régional de la GMF, les équipes de la Maison des Solidarités de Revin et des Centres sociaux de Revin et Fumay. De plus, des usagers ayant participé aux différents ateliers du projet étaient également conviés.

« C’est un honneur et une fierté d’avoir été récompensé par un des Prix Territoriaux, a déclaré Noël Bourgeois. Le Prix des Sociétaires est celui pour lequel vote le public aussi il confirme que cette action revêt une véritable utilité pour le public. Cela montre que les initiatives locales, nées du terrain peuvent prouver leur exemplarité à l’échelle du pays ! »

« Ce Prix valorise le travail collectif, la transversalité et les compétences coordonnées dans le service public, a poursuivi M. Sugin. Bravo et félicitations pour votre engagement ! »

Zoom sur les Prix territoriaux 

Organisés depuis 2000 par le magazine « La Gazette », avec la Garantie Mutuelle des Fonctionnaires (GMF), les Prix territoriaux récompensent les réalisations exemplaires et reproductibles des collectivités, au service des citoyens en mettant en avant et en valeur l’investissement et l’engagement de leurs agents. Objectif : proposer un service public local toujours plus efficace. Ils récompensent ainsi des initiatives déjà concrétisées et évaluées après réalisation, impliquant plusieurs métiers et services.

Chaque année, GMF et la Gazette des Communes récompensent ainsi les 5 meilleures initiatives de collectivités. Parmi elles pour 2018 : l'action collective « Je gère donc je suis », mise en place par les équipes sociales du Conseil départemental des Ardennes, du centre social Orzy de Revin et du centre social Fumay Charnois Animation. Ces ateliers pédagogiques accessibles à tous cherchent à aider les citoyens en difficultés à gérer leur situation administrative et budgétaire.

Je gère, donc je suis : des ateliers variés 

Payer une facture, déclarer ses impôts, réaliser des économies d’énergie dans son logement, faire une demande d’aide à la CAF, certains actes du quotidien s’avèrent compliqués pour de nombreux citoyens isolés, notamment par la fracture numérique. Face à ce constat, le Conseil Départemental des Ardennes s’est mobilisé en mettant en place des ateliers d’accompagnement personnalisés. Ainsi, professionnels et institutions mutualisent leurs savoirs, leurs outils et leurs compétences pour que chaque participant puisse être aidé dans ses démarches administratives.

17 ateliers tout public coconstruits et coanimés par un ensemble de professionnels volontaires (Conseil départemental, centres sociaux, structures sociales), permettent aux usagers d’aborder tous les aspects de la vie administrative : l’écriture d’un courrier, la gestion de son espace personnel sur internet, la compréhension de ses droits et obligations en tant que locataire ou propriétaire, la gestion de son compte bancaire ou encore le classement de ses papiers administratifs. Alternant temps de travail individuel et collectif, et répartis en groupes de huit personnes de catégories socio-professionnelles et d’âges différents, les participants développent leurs compétences dans les domaines administratifs et budgétaires grâce à des contenus appropriés et gagnent en autonomie.

Pascale Muszalski, assistante sociale à la Maison des Solidarités de Revin, a présenté en détail le travail réalisé au bénéfice de 7 groupes d’usagers depuis le lancement de l’action en 2016. « Merci aux professionnels de s’être mobilisés sans retenue autour de ce projet et d’avoir mis leurs compétences et leurs outils au service des personnes, a conclu Madame Muszalski. Et surtout, merci aux participants de nous faire confiance et de s’engager dans cette démarche. Ce sont eux qui font vivre cette action et lui donnent son sens. »

L’action « Je gère donc je suis » se poursuit puisqu’un nouveau groupe a débuté ses premiers ateliers en ce mois de février.