Flash Info

Stages d'été aux Vieilles-Forges : les inscriptions sont prolongées jusqu'au 21 juin inclus. En savoir plus

Le très haut débit tisse sa toile dans le Sedanais

Le Département des Ardennes, aux côtés de la Région Grand Est, s'est engagé en faveur du déploiement du très haut débit dans les zones rurales. La société Losange, entreprise en délégation de service public, établit les premières connexions en fibre optique auprès des particuliers et entreprises dans trois communes du Sedanais.

Le très haut débit deviendra très prochainement une réalité dans les campagnes ardennaises ! Au moins pour trois communes jugées prioritaires, du Sedanais : Mairy, Douzy et Rubécourt-et-Lamécourt. La Région Grand Est, initiateur et maitre d'oeuvre du projet réseau d'initiative public pour le déploiement de la fibre optique en zone rurale en partenariat avec le Département des Ardennes, a confié l'installation technique du réseau, dans le cadre d'une délégation de service public, à la société Losange.

La phase de travaux étant achevée, l'ouverture commerciale auprès des habitants est désormais ouverte. Une réunion publique s'est tenue à Douzy, le 11 mars dernier, pour expliquer désormais les modalités de raccordement et de commercialisation. 

Les démarches pour bénéficier de la fibre optique

  1. D'abord, toute personne qui souhaite bénéficier de la fibre optique doit préalablement vérifier l'éligibilité de son domicile sur le site internet Losange.
     
  2. Un abonnement est bien sûr nécessaire auprès d'un fournisseur d'accès internet (FAI) de son choix parmi notamment les opérateurs déjà présents et sous convention avec Losange (opérateur d'infrastructures) : Coriolis, Comcable, Nordnet, K-Net, Ozone, Wibox... En revanche, il faudra patienter en ce qui concerne les FAI les plus connus comme SFR, Free, Bouygues et Orange, les conventions pour l'heure n'étant pas signées. Par ailleurs, il est conseillé de ne pas résilier son abonnement avant toute souscription auprès d'un éventuel nouvel opérateur afin de ne pas risquer de perdre son numéro de téléphone fixe. 
     
  3. La mise en service technique pourra être opérationnelle dans un délais de de 4 à 6 semaines à partir de la date de souscription à un abonnement internet. Concrètement, la fibre optique (mince fibre de verre) sera posée en parallèle du fil téléphonique de France Telecom. En fonction de ce réseau déjà existant, l'installation technique pour raccorder l'habitation au réseau de fibre optique circulant sur le domaine public sera réalisée soit par déploiement aérien soit par déploiement souterrain. Pour les logements collectifs (immeubles) un point de branchement sera installé dans les communs. Quoi qu'il en soit, qu'il y ait 200 mètres ou plusieurs kilomètres de câbles à tirer, le client final n'aura rien à payer.
     
  4. Enfin, en cas de problèmes de connexions liés à l'installation technique, l'interlocuteur pour le client est le fournisseur d'accès internet (FAI) auprès duquel il aura souscrit son abonnement. Celui-ci se chargera alors de missionner la société Losange pour les réparations.

Une vitesse de téléchargement ultra rapide

Au contraire de l'ADSL dont les transmissions transitent par le fil de cuivre du réseau téléphonique, la fibre optique offre un saut technologique majeur dans le domaine de la communication numérique. Par exemple, le téléchargement d'une photo de 5 Mo s'effectue avec la fibre optique en 1 seconde contre 39 secondes pour une connexion en ADSL. Plus spectaculaire encore : un film en haute définition d'un poids de 30 giga octet nécessitant une durée de téléchargement de 66 h environ en ADSL, sera réduite à un minimum de 30 minutes. A noter, toutefois, que cette vitesse ne peut être optimale qu'à condition d'utiliser un ordinateur récent.

Un déploiement jusqu'en 2023

L'objectif pour l'opérateur d'infrastructures Losange est de couvrir, en cinq ans et demi, 100 % du territoire des Ardennes. Ainsi, le déploiement de la fibre se poursuivra dans les 445 communes en zones rurales du département des Ardennes jusqu'en février 2023. 

Les enjeux du développement du très haut débit en zones rurales sont considérables. En résorbant la fracture territoriale, la fibre optique permet aux entreprises et particuliers de ces territoires de répondre aux nouvelles pratiques et aux mutations à venir liées à ces nouvelles technologies : télétravail, visioconférences, éducation, fermes connectées, e-santé, domotique, etc.