Vers davantage de collaborations avec la Région Grand Est

Le 17 décembre 2018, le Conseil départemental des Ardennes recevait une délégation de la Région Grand Est, conduite par son Président Jean Rottner. Après un temps d’échanges sur les coopérations Région-Département, les deux institutions ont décidé de renforcer leur partenariat avec la signature de deux conventions.

Qualifiés de « riches et chaleureux » par la délégation régionale, les échanges entre le Président de la Région Grand Est, Jean Rottner, et l’assemblée départementale, ont permis de conforter la volonté des deux institutions de travailler dans une meilleure complémentarité au service du territoire ardennais et plus largement du Grand Est

Pour le Président Rottner, « nous devons plus que jamais travailler ensemble et chercher des synergies », afin de mener les politiques les plus adaptées aux réalités et aux besoins du territoire ardennais. Un désir de collaboration partagé par le Président Noël Bourgeois, qui a exprimé dans son allocution le « désir de Région Grand Est » qui anime le Département des Ardennes.

Mieux articuler insertion et formation

La recherche d’une meilleure complémentarité Région-Département s’est ensuite concrétisée par la signature d’une convention de partenariat pour l’accompagnement des bénéficiaires du RSA en matière de formation professionnelle. Signée pour cinq ans, la convention vise à mutualiser les moyens existants, dans le cadre des compétences de chacun, - la formation pour la Région et l’insertion pour le Département – pour développer une offre de formation adaptée aux besoins du territoire et faciliter l’accès à la formation des demandeurs d’emploi bénéficiaires du RSA.

Un contrat d’objectifs territorial sanitaire et social

Proposé par la Région à chacun des 10 départements du Grand Est, le contrat d’objectifs territorial (COT) constitue la feuille de route permettant de piloter le développement des formations en Région, en relation avec les besoins en matière d'emploi et de qualifications des métiers du sanitaire et du social sur les territoires
Pour le Département et la Région, le COT permet d’être plus efficaces et complémentaires dans la réponse apportée aux enjeux et priorités des secteurs sanitaire et social, en développant d’une part les formations en région de nouveaux professionnels, et d’autre part en facilitant l’insertion des bénéficiaires du RSA et celle des travailleurs handicapés.

Un partenariat pertinent pour le Président du Conseil départemental qui rappelle que « les besoins à venir sont considérables, puisque le maintien des personnes âgées à domicile supposera un surplus d’emplois à domicile dans la région Grand Est estimé à 56 000 personnes d’ici à 2020. »