2 produits ardennais labélisés IGP

Ce jeudi au Conseil départemental a eu lieu une conférence de presse pour présenter les deux nouveaux produits ardennais labellisés IGP : le jambon sec des Ardennes et la noix de jambon sec des Ardennes. Pour l’occasion, acteurs et producteurs de la filière se sont retrouvés autour du verre de l’amitié et d’une dégustation desdits produits.

 Il aura fallu attendre 6 ans pour que le nouveau cahier des charges de l’IGP (indication géographique protégée) du jambon sec des Ardennes et de la noix de jambon sec des Ardennes soit validé par les instances européennes. Depuis 2009, professionnels, collectivités et associations se sont mobilisés pour faire reconnaître au plus haut niveau européen le caractère authentique de ces deux produits emblématiques de notre gastronomie. Les producteurs présents (Frédéric Loriette, de la société Haybes Salaisons, Didier Villemin, le patron des Saveurs d’Ardennes à La Francheville, et un Luxembourgeois, Steffen Salaisons) se sont bien évidemment réjouis de cette nouvelle. Tout comme les ambassadeurs de la marque collective Ardennes de France et les membres de la Confrérie du jambon sec des Ardennes, invitée pour l’occasion et qui, depuis 1985, défendent avec ferveur ce mets traditionnel.

Le Président du Conseil départemental, Benoît Huré, a quant à lui insisté sur le fait que « l’IGP a aussi pour vocation de protéger un procédé, un savoir-faire particulier, ce qui peut contribuer à créer de l’emploi et à le pérenniser ». En effet, le groupe Steffen compte bien installer un site de production dans le département. Il est d’ailleurs en négociation pour acquérir une parcelle de 4 ha au parc d’activités départemental de Vivier au Court. A moyen terme, une quinzaine d’emplois devraient être créés.

Avec le boudin blanc de Rethel qui avait été labellisé en 2009, les Ardennes comptent désormais 3 IGP.