Salon de l’Agriculture 2016 : 1er prix de l’agro-biodiversité pour la dinde rouge des Ardennes.

 Trente ans après la menace d’extinction de la fameuse dinde rouge et sa réintroduction par un éleveur ardennais, le salon de l’agriculture décernera demain le 1er prix de l’agro-biodiversité animale à l’association des producteurs de dinde rouge des Ardennes. 

dinde rouge ardennes

Créé en 2013 par la Fondation du patrimoine et le laboratoire Ceva Santé Animale, le « Prix National de la Fondation du patrimoine pour l’agro-biodiversité animale » récompense  des actions originales de préservation et de valorisation de races animales agricoles françaises à faible effectif.

 

 

 

 

 

La dinde rouge des Ardennes récompensée au Salon de l'Agriculture 2016

Placée sous le haut patronage du Ministère de l’Agriculture, la fondation du patrimoine a choisi, pour sa 4ème édition, de récompenser l’association des producteurs de dinde rouge des Ardennes pour leur passion et leur détermination en faveur de la sauvegarde de cette race rustique. Une dotation de 10000 sera attribuée à l’association, ce qui lui permettra entre autres choses de mener des actions de sensibilisation et de communication autour de cette race à préserver. 

 

Histoire de la dinde rouge des Ardennes

Originaire d’Amérique la dinde rouge fut introduite en France au 16ème siècle et a été pendant longtemps réservée aux meilleures tables. La plus célèbre dinde rouge aurait été dégustée en 1570 par Charles IX, venu dans les Ardennes pour célébrer ses noces avec Elisabeth d'Autriche à la basilique Notre-Dame-d'Espérance à Mézières.

Résultant d’un croisement entre un dindon sauvage du Mexique et une dinde noire, la dinde rouge aurait été rapportée dans les Ardennes par les conquérants et missionnaires espagnols lors de leur domination sur les Flandres. Par la suite, la dinde rouge se serait adaptée au rude climat local pour devenir l’animal rustique et résistant que l’on connaît aujourd’hui. 

La dinde rouge des Ardennes : Une race sauvegardée pour la bioversité des animaux fermiers

Jugée peu productive par ses éleveurs, la dinde rouge fut finalement remplacée dans la seconde moitié du 19ème siècle par le dindon blanc de Hollande. Si bien qu’en 1985, il ne restait plus qu’une cinquantaine de dindes rouges dans les fermes Ardennaises. C’est dans l’une d’elles, près de Sedan, que Jean-Michel Devresse, alors éleveur à Auge, repère un dindon et ses deux belles et décide de réintroduire la race de la dinde rouge.

Elevée selon des méthodes traditionnelles, c'est-à-dire en plein air, nourrie au grain et finie au lait, l’association des producteurs de dinde rouge des Ardennes s’emploie depuis à rendre à ce volatile ses lettres de noblesse.

Longue vie à la dinde rouge des Ardennes !