Visite pédagogique aux thermes

Ce jeudi 8 novembre, la Cellule archéologique des Ardennes a fait visiter le site des thermes de Warcq à une classe de CM1 de Vrigne-aux-Bois. Dans le cadre de leur projet « Presse écrite et orale à l'école et au collège », les élèves devaient réaliser l’interview de Julien Bruyère, Responsable d'opérations et chef du projet de valorisation des thermes gallo-romains. 

« Dans ce projet, les élèves mènent leur interview en dehors des locaux de l'école. L’objectif est de les faire sortir de leur classe pour qu’ils puissent découvrir ce qu’ils ont à proximité, introduit Nadège Jacquemart, coordinatrice du Réseau d'Education Prioritaire Pasteur-Vrigne-Vivier. Ces interviews sont ensuite relatées dans notre journal intitulé "Le Vivier aux Bois" et partiellement diffusées sur des radios locales. »
Enthousiastes et attentifs, les élèves ont pu visiter les thermes gallo-romains, guidés par Julien Bruyère et Yahya Balhawan, les deux archéologues présents. Hors du commun par leur luxe et leur état, les thermes, découverts au printemps 2017, témoignent d’un riche passé enfoui dans le sous-sol ardennais. 

Partager cette découverte scientifique et historique 

A travers les nombreuses explications pédagogiques des archéologues, les élèves ont découvert l’ensemble comprenant différentes salles dédiées aux bains, un ingénieux système de chauffage et divers ornements de marbres blancs et colorés. Un exemple concret qui leur permet de se projeter dans le passé et de comprendre la vie « à la romaine ». 
Entre étonnement et curiosité, chacun d’entre eux a pu poser une question aux archéologues, qui se sont  prêtés au jeu de l’interview.  « Quel est l’objet le plus original que vous ayez trouvé ? Etes-vous déjà allé dans d’autres pays pour faire des fouilles ? Quelles sont les études nécessaires pour devenir archéologue ? », autant de questions qui fascinent les enfants sur ce métier assez extraordinaire.
Pour Julien Bruyère, cette expérience est très enrichissante : « L’instituteur avait bien préparé le sujet en amont. A travers cette rencontre, on sensibilise les enfants à la préservation du patrimoine. En leur expliquant le chantier des fouilles et le projet de restauration, on sait qu’ils vont en parler autour d’eux. Ce n’est que du positif !  »

Le journal « Le Vivier aux Bois » va paraître en janvier 2019. A suivre…

Pour protéger ces vestiges pour qu’ils résistent au temps et continuent ainsi à nous raconter notre histoire, soutenez le chantier de restauration des thermes grâce à l’appel à souscription.