La Cellule Archéologique des Ardennes

Depuis plus d'une décennie, le Conseil départemental des Ardennes concilie, grâce à sa cellule d’opérations archéologiques, sauvegarde du patrimoine archéologique ardennais et développement de nouveaux projets d’aménagement.

La Cellule Archéologique des Ardennes (Cellaa) intervient en amont des projets économiques et industriels - gros projets d’urbanisme, réhabilitation de friches, construction de lotissements, etc. – pour réaliser les diagnostics et les éventuelles fouilles préventives commanditées par les services de l’État.

Agréée pour les deux périodes principales du département, la période gallo-romaine et le Moyen âge, la Cellaa permet aux opérateurs publics et privés de ne pas perdre de temps dans la réalisation de leurs chantiers. Elle participe également à la valorisation du patrimoine ardennais et au rayonnement du département au moyen d’actions ponctuelles telles que des journées portes ouvertes, la participation aux Journées européennes du patrimoine ou aux Journées nationales de l’archéologie ou encore l’organisation d’exposition temporaires.

Cette dynamique a permis aux archéologues du Département de découvrir à Warcq des thermes gallo-romains et une tombe à char lors des fouilles réalisées autour du chantier de l'autoroute A304. En parallèle de cette mission de conservation et de valorisation de ces biens, les agents de cette cellule ont également dirigé des chantiers archéologiques à Donchery, Nouvion-sur-Meuse ou encore Bogny-sur-Meuse. Les sous-sols ardennais sont au centre des préoccupations de la Direction de l'Education et de la Culture. 

Du diagnostic à la valorisation

Les Ardennes sont un puzzle dont la Cellule Archéologique des Ardennes (Cellaa) rassemble, petit à petit, toutes les pièces. Un travail de longue haleine, qui se déroule en 4 phases :

  1. La phase de détection , de diagnostic : des sondages sont effectués grâce à une pelleteuse.
  2. Les fouilles à proprement parler : c’est avec tout un panel d’outils, de la pelle mécanique au pinceau que sont dégagés les vestiges.
  3. L’étude en laboratoire : trier, nettoyer et répertorier ce qui a été découvert.
  4. La présentation au public : à travers des portes ouvertes, des expositions ou autres présentations.
Mis à jour le 01 Juillet 2019
http://www.guerreetpaix.fr

Musée Guerre et Paix en Ardennes

Musée Guerre et Paix en Ardennes
http://bda.cd08.fr/

La Bibliothèque Départementale

http://archives.cd08.fr/

Les archives départementales