La libre expression des élus

Conformément à la loi du 13 février 2002 relative à la Démocratie de Proximité, le site internet du Conseil départemental des Ardennes met à la disposition des groupes d’élus représentés au sein du Conseil départemental cette page de libre expression.

 

Groupe de la Majorité départementaleGroupe de l'Opposition départementale

SE BATTRE TOURS LES JOURS POUR LES ARDENNES 

Se battre pour maintenir des postes d’enseignants ;

Se battre contre les baisses de dotations de l’Etat vers les Collectivités locales ;

Se battre pour garder nos militaires dans les Ardennes ;

Se battre pour obtenir l’argent que l’Etat nous doit en matière sociale ;

Se battre pour obtenir un campus universitaire dans les Ardennes ;

Se battre pour bénéficier de financements complémentaires en faveur du Très Haut Débit ;

Se battre pour obtenir des routes et lignes ferroviaires dignes de ce nom ;

Le liste est encore longue, trop longue…

Voilà les combats que nous menons actuellement en faveur de notre département. Des combats à mener face à un Etat autiste qui a tant promis en 2011 et 2012 !

Aujourd’hui, outre les soutiens des autres collectivités territoriales, nous constatons tous que nous sommes souvent bien seuls pour mener à bien des projets vitaux pour nos territoires. Nous ne demandons pas « la lune », simplement une solidarité à l’égard d’un département qui souffre, suite au déclin industriel débuté au début des années 80.

Nous demandons que notre terre soit considérée avec davantage d’égards. Parce que chez nous, point de montagne, pas de grands groupes qui veulent investir, point d’océan, davantage de chômage, davantage d’habitants en difficulté, davantage de bénéficiaires de minimas sociaux…

Chez nous, des habitants qui veulent se battre pour leur département, des habitants courageux qui « veulent retrousser les manches » sur une terre tant de fois meurtrie par les passages d’invasions venues des pays voisins.

Oui, mesdames et messieurs, membres du Gouvernement et leurs soutiens locaux, nous avons besoin de vous, non pas pour mettre un pansement sur une jambe de bois mais pour obtenir une politique audacieuse, généreuse et solidaire…

Nous attendrons ici et travaillerons avec confiance, sans démagogie pour un avenir meilleur au plus près de toutes et tous, en donnant le meilleur de nous-mêmes !

Comptez sur les élus de la Majorité Départementale pour construire, sans démagogie et avec réalisme, un avenir prometteur pour les Ardennes.

Pierre Cordier

2ème vice-président du Conseil départemental

Septembre 2015 

DES INTERROGATIONS AUX EXCLAMATIONS…

La loi NOTRe confirme la montée en puissance des régions et des intercommunalités sans être au détriment des départements. Beaucoup de pain sur la planche donc pour notre collectivité, dans ces périodes où les marges de manœuvre financières sont faibles !

Que faire? Avoir une posture politicienne et crier sans cesse au loup… sachant qu’à droite comme à gauche certains réclamaient la disparition pure et simple des Départements et encore plus de rigueur aveugle sur les dotations ? Baisser les bras et abandonner la bataille pour l’avenir de nos Ardennes ?
Bien au contraire, nous proposons de relever cet immense défi en démontrant toute l’importance du rôle de notre collectivité dans le déploiement des politiques sociales mais aussi de politiques d’aménagement équitable et solidaire du territoire.

Comment faire? Des dossiers prioritaires concilieront contrainte budgétaire et nécessité de déterminer une politique départementale forte :
  - travailler en coopération avec d’autres Départements : pour les achats de fournitures, d’énergie ou les formations professionnelles, des mutualisations peuvent être développées.  
  - négocier des contrats de territoire avec nos Intercommunalités : cette initiative réclamée depuis plusieurs années permettrait de décliner de véritables politiques et priorités départementales mais aussi de mieux maîtriser nos dépenses, contribuer à donner une lisibilité financière aux EPCI ou encore mettre en place un mécanisme aidant davantage les territoires en difficulté.
  - développer en urgence le Très Haut Débit sur l’ensemble des Ardennes : nous prenons un retard préjudiciable sur ce dossier qui est un grand enjeu d’avenir ! Réagissons vite en ayant la fibre Ardennes !

Outre les dossiers à traiter, qui sont le fond, il y a bien entendu aussi la forme… qui reste largement à améliorer afin d’instaurer un véritable travail collectif. En effet :
Un élu doit-il être informé par la presse des décisions qu’il est censé prendre ? NON !
Doit-on anticiper l’application de délibérations qui seront proposées ? NON !
Les dossiers peuvent-ils être présentés en commission permanente sans avoir été débattus voire amendés dans les Commissions ? NON !

Nous souhaitons évidemment être entendus sur ces propositions et remarques, mais aussi et surtout être écoutés. Un seul objectif nous habite : faire des Ardennes une terre d’avenir, d’innovation, d’ouverture, une terre d’équité et de solidarité.

 

Pour le Groupe Socialiste et Divers Gauche: Elisabeth BONILLO-DERAM, Jérémy DUPUY, Brigitte LOIZON, Hugues MAHIEU, Erik PILARDEAU, Dominique RUELLE, Benoît SONNET

 

 


Septembre 2015 

http://www.guerreetpaix.fr

Musée Guerre et Paix en Ardennes

Musée Guerre et Paix en Ardennes
http://bda.cd08.fr/

La Bibliothéque Départementale

http://archives.cd08.fr/

Les archives départementales