Archives départementales

Le rôle des Archives est de conserver, contrôler, collecter, classer, éliminer, communiquer et mettre en valeur les documents concernant le département. Une équipe de 19 personnes gère des collections représentant environ 14 km d’archives dont le document le plus ancien (ci-contre) est un diplôme de l’empereur Othon III en faveur de l'abbaye de Mouzon, qui remonte à 997.

Conserver

Les Archives conservent le patrimoine écrit, audiovisuel et multimédia des Ardennes dans de bonnes conditions matérielles.

Elles veillent à assurer aux collections une température (16 à 25°C) et une hygrométrie (40 à 55%) constantes, une lumière appropriée (50 lux de façon continue dans les locaux de conservation), ainsi qu'une protection contre l'incendie, les insectes, les moisissures et la poussière. Elles protègent les dossiers par un conditionnement adapté (boîtes, meubles spécialisés...).

Elles préservent les documents les plus fréquemment consultés (état civil, presse) en les microfilmant et disposent ainsi de près de 90 km de microfilms. Elles font également relier les principaux ouvrages et restaurer les documents anciens les plus endommagés. En 2011, une somme de 26 900 € a été provisionnée pour la restauration de documents, essentiellement des archives notariales.

Contrôler

Elles sont chargées de contrôler l'ensemble des archives publiques du département : administrations de l'État et du Département, communes, hôpitaux, notaires... Elles les conseillent dans la gestion de leurs documents : environ 180 communes ont ainsi été visitées depuis l'an 2000.

Elles délivrent les visas réglementaires d'élimination d'archives périmées ne présentant pas d'intérêt administratif ou historique.

Collecter

Les Archives reçoivent, par versement, les documents produits par toutes les administrations.

Elles collectent aussi, par don ou par achat, les archives privées provenant de familles, associations, partis politiques, entreprises... 

260 mètres de documents par an, en moyenne, entrent aux Archives. Une politique stricte de collecte limite depuis 1997 les entrées aux seuls documents présentant un intérêt administratif et historique.  

Classer

Le personnel des Archives classe les dossiers et rédige des instruments de recherche (guides, répertoires, catalogues, fichiers...) qui permettent d'orienter les lecteurs dans cette immense masse documentaire.

A l'occasion des classements, les Archives éliminent les pièces périmées comme les documents qui ont un intérêt administratif limité dans le temps : cartes grises, factures...

Communiquer

En 2010, les Archives ont communiqué 19 914 documents aux 1120 personnes inscrites en salle de lecture dont :

  • 65 % de généalogistes
  • 24 % de particuliers faisant des recherches en histoire locale, dans le cadastre, la presse...
  • 5 % de citoyens défendant leurs droits (motifs administratifs et juridiques)
  • 4 % de chercheurs scientifiques (maîtrise, thèse, article...)
  • 2 % de personnels des administrations

Les Archives connaissent une augmentation spectaculaire de fréquentation. A titre de comparaison, elles assurent actuellement en 11 jours l’équivalent des communications de l’année 1957 et en 4 mois l’équivalent de celles de 1977. En 2010, la moyenne de fréquentation de la salle de lecture a été de 24 lecteurs par jour.

Les Archives effectuent aussi des recherches scientifiques destinées à conseiller et orienter les chercheurs français ou étrangers avant leur venue en salle de lecture.

Elles assurent également des recherches administratives : attestations de jugements, de travail dans une entreprise, de droits divers…

Le personnel des Archives conseille les particuliers pour les recherches généalogiques mais ne peut pas se substituer au public pour ce type de recherche. Il existe dans les Ardennes deux cercles de généalogie (Voir les partenaires culturels), ainsi qu’un généalogiste professionnel. L’accord que vous concluriez avec ces structures est d’ordre privé et ne pourrait en aucune façon engager la responsabilité du service public.

Les Archives développent l'action culturelle par l'intermédiaired'expositions, de visites, de conférences, de partenariats culturels. La mise en valeur du patrimoine s'adresse à tous les publics et couvre toutes les périodes. En 2010, trois expositions ont été réalisées : en avril, une exposition sur l'abbaye de Belval-Bois-des-Dames ; durant l'été, une exposition sur la photographie dans les Ardennes des années 1950 à 2000 et à l'automne, une exposition associant Histoire et marionnettes à l'occasion du festival mondial des théâtres de marionnettes. La galerie d'expositions vous permet de retrouver la plupart de nos actions/activités culturelles (Voir la galerie d’exposition). Mettre en valeur le patrimoine

Des expositions sur panneaux peuvent être empruntées par les établissements scolaires ou culturels : Voir la liste des expositions

Les Archives assurent également une assistance technique et scientifique aux associations historiques et culturelles locales (Voir les partenaires culturels).