Sexualité, contraception

Des centres pour prévenir et accompagner

Mettre en place une première contraception, anticiper l’arrivée d’un enfant, dépister une maladie sexuellement transmissible…

Les cinq Centres de Planification et d’Education Familiale (CPEF) du département, situés à Charleville-Mézières, Sedan, Rethel, Revin et Vouziers, sont ouverts à tous et gratuits pour les mineurs.

Contraception, grossesse, sexualité, interruption volontaire de grossesse

Contraception, grossesse, sexualité, interruption volontaire de grossesse, vie de couple, parentale ou familiale : les centres de Planification et d’Education Familiale accueillent, conseillent et aident toute personne en attente d’informations liées à ces thématiques. Dans le cadre de sa politique de Protection Maternelle et Infantile, le Conseil départemental a pour mission d’organiser et de financer les cinq centres du département. 

Les principaux motifs de consultation sont : la demande d’interruption volontaire de grossesse (IVG) et les demandes de contraception. Il y a plusieurs types de contraception. La pilule, le patch, l’implant et les préservatifs, masculin et féminin, sont les plus connus, mais d’autres méthodes existent. Les équipes médicales des CPEF déterminent avec la patiente celle qui lui conviendra le mieux. Le suivi gynécologique, en lien avec la contraception, et le dépistage de maladies ou d’infections sexuellement transmissibles (MST et IST) complètent les motifs de consultation.

Les CPEF assurent d’autres prestations, parmi lesquelles la mise en place d’une contraception d’urgence ou le diagnostic d’une grossesse. Ils proposent aussi un accompagnement et un soutien aux couples et familles rencontrant des difficultés relationnelles.  Qu’il s’agisse de mineures ou de jeunes femmes, l’accompagnement de l’entrée dans la vie sexuelle est essentiel, avec d’un côté les professionnels - les médecins et les conseillères conjugales et familiales et de l’autre, la famille et le conjoint. 

En partenariat avec l’Education nationale, les conseillères conjugales et familiales participent à des séances d’information collectives au sein des établissements scolaires du département : collèges, lycées généraux, techniques et professionnels. Elles interviennent sur les thèmes de la sexualité, de la contraception, du respect de l’autre et de son corps, en   adaptant évidemment leur discours aux jeunes auxquels elles s’adressent.

D’autres séances sont également organisées pour des publics pris en charge par diverses structures, comme les centres sociaux, les centres d’hébergement et de réinsertion sociale ou les centres de formation. Cette année, les conseillères interviendront lors du Cabaret Vert à Charleville-Mézières. Elles se tiendront à la disposition des festivaliers dans le village associatif. Une manière d’aller à la rencontre de celles et ceux qui ne connaissent pas l’existence des CPEF.

Vrai ou faux ?

  • La pilule protège du VIH > FAUX: la pilule est un moyen de contraception, c’est-à-dire qu’elle empêche la grossesse. Seuls les préservatifs (masculin ou féminin) protègent des IST ou des MST comme le sida.
  • Pour les mineures, l’interruption volontaire de grossesse (IVG) peut être gratuite. > VRAI : pour les mineures qui en font la demande, la prise en charge de l’IVG est totalement gratuite et anonyme.
  •  La pilule du lendemain ne peut être prise que le jour suivant le rapport à risque. > FAUX : toutefois, plus elle est prise rapidement, plus elle est efficace. Au bout de 72h, son taux d’efficacité chute à 40%.

Contact :

CPEF de Charleville-Mézières : 03.24.58.71.43 - Centre Hospitalier, 45 Avenue de Manchester
CPEF de Rethel : 03.24.38.66.50 - Ancienne Maternité, Place Hourtoule .
CPEF de Revin : 03.24.40.12.13 - Maison des Solidarités, 330 Allée du 8 mai 1945
• CPEF de Sedan : 03.24.22.80.07 - Centre Hospitalier, 2 Avenue du Général Margueritte
• CPEF de Vouziers : 03.24.38.66.50 - Ancienne Maternité, 12 rue Henrionnet