La Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé (RQTH)

Qu’est ce que la Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé (RQTH) ?

Est considéré Travailleur Handicapé toute personne dont les possibilités d’obtenir un emploi sont effectivement réduites du fait d’un handicap.

Cette reconnaissance donne une priorité d’accès à diverses mesures d’aides à l’emploi et à la formation. Elle peut vous apporter des avantages, comme des aides à l’emploi, un appui à l’élaboration d’un projet professionnel, l’accès à une formation, un aménagement de votre poste de travail…

Elle permet aussi de bénéficier du réseau de placement spécialisé Cap Emploi, du Service d’Appui au Maintien dans l’Emploi des Travailleurs Handicapés (SAMETH) et des aides de l’Association de Gestion du Fonds pour l’Insertion Professionnelle des Personnes Handicapées (AGEFIPH) ou du Fonds pour l’Insertion des Personnes Handicapées dans la Fonction Publique (FIPHFP).

Enfin, elle permet aux employeurs de plus de 20 salariés de répondre à leur obligation d’emploi, fixée à 6% de travailleurs handicapés dans leurs effectifs.

Quelles sont les conditions d’attribution ?

  • Avoir au minimum 16 ans et être dégagé de toute obligation scolaire,
  • Etre atteint d’un handicap d’une durée prévisible d’au moins un an réduisant les possibilités d’obtenir un emploi ou de se maintenir dans l’emploi.

La RQTH est attribuée par la Commission Départementale de l’Autonomie des Personnes Handicapées (CDAPH) pour une durée variant de 1 à 5 ans.

Toute attribution de la RQTH s’accompagne d’une orientation professionnelle :

  • Soit en milieu ordinaire du travail,
  • Soit vers un Etablissement ou Service d’Aide par le Travail (ESAT).

La décision d’orientation dans un Etablissement ou Service d’Aide par le Travail (ESAT) vaut Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé (RQTH)

  • Soit vers un Centre de Rééducation Professionnel (CRP)

Quelles sont les possibilités d’orientation professionnelle pour les personnes handicapées ?

L’orientation vers la formation

Les personnes handicapées ont accès à l’ensemble des dispositifs de formation de droit commun mais peuvent, pour approfondir un projet professionnel et se qualifier, être orientées par la CDAPH vers des dispositifs spécialisés :

  • Les centres de pré-orientation qui proposent des stages pour définir un projet professionnel ou de formation adapté aux souhaits et aux aptitudes de la personne,
  • L’Unité d’Evaluation de Réentraînement, d’Orientation socio-professionnelle (UEROS) qui a objectif de favoriser une insertion sociale et/ou professionnelle des personnes cérébro-lésées,
  • Les centres de rééducation professionnelle qui dispensent des formations qualifiantes de longue durée avec la possibilité d’une rémunération.

L’orientation vers l’emploi

La CDAPH peut décider d’une orientation en milieu ordinaire de travail qui comprend :

  • Les entreprises privées et publiques,
  • Le secteur associatif,
  • Les entreprises adaptées.

Elle peut également décider d’une orientation en milieu protégé (Etablissement ou Service d’Aide par le Travail).

  • L’ESAT est un établissement qui permet aux personnes handicapées d’exercer une activité professionnelle dans un milieu protégé tout en bénéficiant d’un suivi médico-social et éducatif.

Le statut d’un travailleur en ESAT est particulier, n’étant pas soumis aux dispositions du code du travail.

Attention le renouvellement des droits n’est pas automatique. Pensez à prendre contact avec la MDPH environ six mois avant l’échéance !