Barreau de raccordement entre l’A304 et la RN43

Favoriser les déplacements entre la future autoroute et l’ouest de l’agglomération de Charleville-Mézières

Le projet de barreau de raccordement entre l’A304 - prolongement de l’A34 vers la Belgique - et la RN43 constitue un atout important pour le développement du territoire et la circulation à l’ouest de l’agglomération de Charleville-Mézières.

Favorisant les échanges avec la future autoroute, cette liaison permettra de soulager la RN43 du trafic de transit (en particulier des poids lourds), et d’offrir ainsi une plus grande fluidité pour le trafic local.

Le raccordement à l’A304 se fera à l’échangeur de Charnois tel qu’il figure dans le projet autoroutier déclaré d’utilité publique en février 2007.

Ce projet de raccordement est porté par le Conseil départemental des Ardennes et s’inscrit dans une politique globale d’aménagement des différents territoires du département.

En date du 8 février 2016, le préfet des Ardennes, par arrêté n°2016-67, a déclaré d'utilité publique ce projet. Les conclusion de la DUP et de l'enquête parcellaire ainsi que le rapport de la commission d'enquête sont actuellement accessibles sur le site internet des services de l'État.

Répondre aux nombreux enjeux du territoire

Le territoire desservi par le barreau présente différents enjeux et contraintes détaillés dans le dossier d'enquête préalable à la Déclaration d'Utilité Publique.

On distinguera des enjeux très forts : 

  • Les zones d'habitat de Warcq et de Belval
  • La bâti isolé (Grange-aux-Bois, le long de la RN43 et de la RD309)
  • La zone d'activités économiques de Warcq et son extension envisagée
  • La présence de différents équipements (station d'épuration de Tournes, station de traitement d'eau potable de Charleville-Mézières, équipements de loisirs sur le site de l'aérodrome de Belval, poste de gaz).

Des enjeux forts :

  • La zone inondable de la Sormonne qui traverse toute l'aire d'étude mais qui s'avère plus large dans sa partie Ouest
  • La zones humides très répandues au sein du périmètre
  • La zone de protection du captage d'eau potable
  • Le milieu naturel avec notamment le secteur de Gosseval et les espèces protégées
  • Les servitudes aéronautiques de l'aérodrome de Belval
  • L'aérodrome et ses installations

Des enjeux moyens :

  • Eléments de biodiversité (haies, boisement, mares)
  • Axes de déplacements de la grande faune
  • Réseaux importants et infrastructures 
  • Activités agricoles

Intégrer le projet dans son environnement humain et physique

Pour tenir compte des enjeux et des contraintes identifiés, l'aménagement projeté respectera les objectifs suivants :

  • Préserver l'aérodrome de Belval
  • Préserver la zone d'intérêt écologique de Gosséval
  • Faciliter les raccordements au réseau routier départemental existant
  • Minimiser les impacts et les coûts
  • Conserver une transparence hydraulique
  • Respecter la trame verte et bleue pour la biodiversité

Les étapes à venir

  • 2ème semestre 2016 : enquête publique de l'impact hydraulique et environmental, poursuite des études techniques et des acquisitions foncières, travaux préalables de dévoiement des réseaux.
  • 2017-2018 : travaux de terrassements généraux, assainissement, bassins de rétention, ouvrages hydrauliques, chaussées, ouvrages d'art et restauration du ruisseau de la Butte. 
  • 2019-2020 : suivi environmental, contrôles acoustiques.
Mis à jour le 09 Décembre 2016
http://www.guerreetpaix.fr

Musée Guerre et Paix en Ardennes

Musée Guerre et Paix en Ardennes
http://bda.cd08.fr/

La Bibliothéque Départementale

http://archives.cd08.fr/

Les archives départementales