Handicap et chute libre : un tandem pour ouvrir les possibles

Vendredi 26 juillet à l’aérodrome des Ardennes Etienne-Riché, le club de parachutisme de Charleville a organisé un saut en parachute avec des personnes en situation de handicap mental. Une première en France !

A l’origine du projet, une étudiante de 21 ans originaire d’Amiens, Lise Leduc, dont l’objectif était de faire découvrir le parachutisme à des personnes en situation de handicap mental. « Il n’est pas rare de permettre à des personnes en situation de handicap physique de tenter l’expérience du saut en parachute, mais cela n’a encore jamais été fait avec des personnes atteintes d’un handicap mental. » 

Le grand saut en tandem

En lien avec un foyer de vie situé dans le département du Nord accueillant des résidents atteints de déficiences intellectuelles, la jeune femme a permis à 6 résidents, accompagnés par leurs éducateurs de faire le grand saut en tandem. Emmenés à 4.000 mètres d’altitude, ils ont profité de 45 secondes de chute libre à près de 200 km/h avant l’ouverture du parachute, à quelque 1.500 mètres. Puis se sont laissés transportés pendant une dizaine de minutes, jusqu’à l’atterrissage.

Rendre la discipline accessible à tous

Avec cette opération inédite en France, soutenue par la Fédération française de parachutisme, Lise Leduc aimerait permettre à davantage de personnes atteintes par un handicap mental de se tourner vers le saut en parachute. « Cette première doit permettre de développer d’autres initiatives de ce genre, espère la jeune femme. J’aimerais aussi que les personnes atteintes d’un handicap mental viennent spontanément pour faire du parachutisme. Comme c’est le cas concernant celles atteintes d’un handicap moteur. Cela permettrait de rendre la discipline accessible au plus grand nombre. »
 

Adresse 08090 Belval