Orienter plus vite, accompagner plus tôt

Afin de raccourcir les délais de mise en place d'un accompagnement, la Direction de l'Insertion et du Retour à l'Emploi (DIRE) du Département teste actuellement un nouveau dispositif d'orientation des bénéficiaires du Revenu de Solidarité Active (RSA) sur le territoire Nord Ardennes Thiérache.

Le principe : une information collective sur les droits et les devoirs liés au RSA, suivie de la signature immédiate d'un Contrat d'Engagement Réciproque (CER) ouvrant la voie à un accompagnement personnalisé, adapté à la situation de chaque participant.

Pour cela, chaque bénéficiaire identifié a reçu en amont un questionnaire à remplir pour le jour J. Mobilité, problèmes de santé, de logement, handicap, garde d'enfants... tous les sujets pouvant avoir un impact sur le retour à l'emploi y sont abordés, afin que les travailleurs sociaux du Département puissent analyser au mieux la situation de la personne et choisir le meilleur interlocuteur pour assurer son suivi.

Pendant que le bénéficiaire participe à la réunion, les équipes du Département analysent son questionnaire et, dans les cas les plus simples, définissent son orientation.

Ainsi, dès la fin de la réunion, la personne est reçue par un agent de la DIRE qui :

  • valide l’orientation (sauf s’il y a un besoin d’approfondissement),
  • établit le CER (simplifié),
  • fixe la date du rendez-vous avec le référent (qui pour certains sont même présents sur place pour expliquer leurs rôles et répondre directement aux premières questions).

« Afin de faciliter ce travail, nous avons mis en place une plateforme informatique, extension de job.cd08.fr, explique Dimitri Iberraken, à l'origine de cet outil. Nous expérimentons ainsi le suivi en ligne du parcours de l'usager. » 

« L'idée, c'est d'améliorer nos outils pour orienter dans les meilleurs délais, souligne Laurence Visse, coordinatrice RSA Nord Ardennes Thiérache du Service Orientation et Accompagnement vers l'Emploi de la DIRE. On informe ainsi à la fois le bénéficiaire du RSA et son futur référent. On est tout de suite dans l'opérationnel, c'est un plus pour l'usager. »

Cette expérimentation s'inscrit dans le cadre du Plan Pauvreté et doit permettre d'augmenter considérablement le nombre de bénéficiaires suivis dans le cadre du RSA et de raccourcir le délai entre l'entrée dans le dispositif et le premier rendez-vous d'accompagnement.