Avis de tempête sur l’Etoile

Aïe...Aïe...Aïe. L’Etoile de Charleville-Mézières Ardennes ne brille pas au firmament de la Pro B. Le club carolomacérien vient d’encaisser sa cinquième défaite successive samedi 29 octobre à Quimper (82-71). Et figure à la dernière place de son championnat. Un redressement est attendu.

Après six journées de championnat, le bilan est maigre pour l’Etoile de Charleville-Mézières Ardennes : cinq défaites et une seule victoire, celle acquise lors de la première journée à la salle Dubois-Crancé contre Antibes qui avait laissé augurer de bien belles promesses. Depuis cette belle entame, le club du Président Pierre Blocquaux piétine et vient d’encaisser sa cinquième défaite successive. C’est même un avis de tempête qu’a subi le club carolomacérien à Quimper, battu de onze points (82-71). Les plus optimistes des supporters diront que l’Etoile a rencontré cinq des huit premières équipes de son championnat de Pro B, Châlons, Quimper, Vichy, Angers et Nantes et qu’elle a donc mangé son pain noir. Les plus pessimistes craignent l’effet boule de neige, même si l’été indien qui perdure sur les Ardennes peut inciter le club carolomacérien à retrouver plus de brillance dans les prochaines semaines automnales. A l’inverse des dernières sorties, Mike Gonsalves avait réussi à insuffler l’enthousiasme à ses troupes pour débuter le match en Bretagne dans les meilleures conditions. Les Ardennais ont bien tenu le coup jusqu’à la quinzième minute de jeu (30-29) puis ont dévissé devant des Bretons euphoriques. Six minutes plus tard, ils ont fait plonger les Carolomacériens à dix-huit points. Finalement, les Ardennais ont limité l’écart à 11 points grâce aux coups de griffes de Bernard et de Correa avant de perdre l’américain Davidson pour sa cinquième faute.

L’adresse des Bretons a dompté toutes les tentatives des Ardennais qui n’ont pas jamais renoncé sous le cercle. Les deux équipes régionales occupent désormais les deux positions extrêmes du classement, les Chalonnais se positionnent à la première place largement confortée contre Levallois et les Carolomacériens se postent à la dernière, malgré une volonté de fer d’inverser la tendance actuelle. Ils auront l’occasion de remettre les pendules à l’heure, samedi 5 novembre à la salle Dubois Crancé contre l’équipe de Aix Maurienne Savoie.