Chars et hélicos investissent Charleville-Mézières

Ballets d’hélicoptères dans les airs, chars dans les rues, hommes armés en tenue de combat, prise d’otages au conseil général : 800 militaires, et 200 véhicules ont participé jusqu’à jeudi 9 mars 2006 à de grandes manœuvres au cœur de Charleville-Mézières. Ces exercices se clôtureront par une prise d’armes, à laquelle la population est conviée, place Ducale.

Ces grandes manœuvres, conduites par le 3e Génie, similaires à celles qui s’étaient déjà déroulées au chef lieu en 2003, suivaient un scénario pré-établi, mais révélé aux " acteurs " au jour le jour : des milices se sont emparées d’un quartier de la ville, en l’occurrence celui de Mézières, et y sèment le trouble. Les militaires se déploient dans la zone pour rétablir l’ordre.
Une situation à laquelle le 3e Génie peut se trouver confronté en opération extérieure, comme en Côte d’Ivoire ou en Afghanistan.

La libération du parc des expositions

Parmi les exercices les plus spectaculaires, citons les exercices de tirs avec munitions spéciales, l’évacuation d’ otages en hélicoptère, le dispositif de mise en place des chars Leclerc, ou encore le dynamitage fictif de la passerelle Bayard.
La " libération " du parc des Expositions a également donné lieu à des exercices particulièrement saisissants avec infiltration d’hommes par les égouts, largage de plongeurs par hélicoptères et franchissement de la Meuse par engins amphibies .
Outre les traditionnels moyens de franchissement, l’unité d’intervention de réserve a participé à ces journées de même que les jeunes sapeurs incorporés en janvier, et qui jouaient le rôle des ennemis. Le personnel civil du régiment a également été mobilisé. Plusieurs autres composantes de l’armée de terre (infanterie, artillerie et train) ont été associées à ces exercices interarmes.

Prise d’armes

Cet entraînement aux actions en zone urbaine, particulièrement importante pour la formation des militaires, est aussi une occasion pour la population de voir son armée manœuvrer.
Deux exercices sécurisés et commentés ont permis au public de " participer " activement : installation d’un check-point sur le parking Voltaire et exercice de contrôle de foule après mise en place de barricades sur le Pont de Pierre.
Les enfants de plusieurs écoles ont été " évacués " par bus afin de venir découvrir les chars et les hélicos au Parc des Expos.
Pour prévenir la population de ces manœuvres qui pouvaient surprendre, un dépliant explicatif de quatre pages avait été réalisé et diffusé à 12.000 exemplaires , notamment dans les quartiers les plus concernés.
L’ensemble des habitants, en bravant la pluie, a pu jeudi 9 mars à partir de 19 heures assister à une prise d’armes sur la place Ducale au cours de laquelle le dernier contingent du 3e Génie a été présenté au drapeau.