Collèges, le Président Huré précise : "il est impératif que les nécessités pédagogiques soient suffisamment expliquées et bien comprises"

Très solennellement, le Président du Conseil général des Ardennes a jugé le 3 février "nécessaire d’apporter aujourd’hui quelques précisions quant à la procédure de concertation menée sur la révision de la carte des collèges ardennais". La mission d’expertise des Inspecteurs généraux de l’Education Nationale est venue du 6 au 9 février dans les Ardennes.

Le Président du Conseil général des Ardennes, Benoît Huré a tenu, le vendredi 3 février, dans un communiqué de presse, à apporter des précisions sur la révision de la carte des collèges ardennais. Voici l’intégralité du communiqué de presse.

Le communiqué officiel du Président du Conseil général

"Le Président du Conseil Général juge nécessaire d’apporter aujourd’hui quelques précisions quant à la suite de la procédure de concertation menée sur la révision de la carte des collèges ardennais.

La période de réception des contributions et de prise en compte des avis exprimés sur le projet de nouvelle sectorisation des collèges s’arrêtera, comme prévu initialement, le 15 février prochain.

Jusqu’à cette date, et depuis le mois de décembre dernier, un programme de réunions conjointes avec le Préfet, l’Inspecteur d’Académie et le Président du Conseil Général est conduit avec les élus des territoires qui pourraient connaître une fermeture d’établissement et avec les représentants de toute organisation d’enseignants et de parents d’élèves concernée par la question.

Après cette date, le Conseil Général prendra le temps nécessaire à l’examen de l’ensemble des registres de consultation. Pour tenir compte de toutes les observations utiles qui auront été exprimées, le Conseil Général pourra à ce stade envisager d’apporter d’ores et déjà des modifications pertinentes au projet initial, avant que ne soient abordées les étapes suivantes qui sont celles de la consultation du Conseil Départemental de l’Education Nationale, suivie de la décision du Conseil général en séance plénière, décision tranmise ensuite pour mise en oeuvre aux services de l’Etat.

Par ailleurs, le Conseil général attend de Monsieur l’Inspecteur d’Académie qu’il puisse continuer d’exposer, lors des prochaines réunions de concertation, les nécessités pédagogiques qui imposent au Conseil général de prendre toutes les dispositions utiles pour permettre aux équipes éducatives de dispenser demain un enseignement toujours amélioré.

Il est impératif que ces nécessités pédagogiques soient suffisamment expliquées et bien comprises, faute de quoi les propositions élaborées par le Conseil général le 17 novembre 2005 perdraient l’essentiel de leur justification.

Le Président du Conseil Général tient à rappeler que l’enjeu, c’est l’avenir de notre jeunesse..."

Un calendrier des réunions a été mis en place pour évoquer chaque situation avec les élus et les responsables de tous les secteurs au cours de rencontres à l’Hôtel du département, réunions animées par le Président du Conseil général, le Préfet des Ardennes ou son représentant de terrain et l’Inspecteur d’Académie.

Les réunions

Toutes les réunions de concertation se déroulent à l’Hôtel du Département.

Jeudi 2 février a eu lieu la réunion concernant le collège de Liart, vendredi 3 février celle concernant le collège de Rimogne.

Lundi 6 février à 11h30 : collège de Maubert-Fontaine, à 18h collège de Château-Porcien.

Mardi 7 février à 18h30, réunion avec l’Association des Maires des Ardennes.

Mercredi 8 février à 19h réunion concernant le collège de Raucourt.

Jeudi 9 février à 16h réunion concernant le collège de Chaumont-Porcien, à 18h30 réunion concernant le collège de Le Chesne.

Vendredi 10 février à 18h, réunion concernant les collèges de l’Argonne.

La mission d’expertise du ministère

La mission d’expertise des Inspecteurs Généraux de l’Education Nationale envoyée dans les Ardennes par le ministre Gilles De Robien est arrivée à Charleville-Mézières le 6 février et est repartie à Paris le 9 février, après avoir rencontré le Préfet, l’Inspecteur d’Académie, le Président du Conseil général et s’être déplacée sur le terrain pour visiter les établissements concernés par la carte de révision des collèges. Les Inspecteurs Généraux rendront les conclusions de leur mission au ministre qui la rendra publique dans quelques jours.