Flash Info

Lac de Bairon : la baignade est rouverte ! En savoir plus

Construction de 5 nouveaux pylônes de téléphonie mobile

Cinq communes des Ardennes (Bayonville, Exermont, Lametz, Marquigny et Quatre-Champs) aujourd’hui dépourvues de couverture en téléphonie mobile ont signé une convention le 18 octobre dernier au Ministère de l’Économie, de l’Industrie et du Numérique pour participer à un groupement de commandes avec le syndicat Haute Saône Numérique. Grâce à quoi chacune sera bientôt équipée d’un pylône de téléphonie mobile. Le Conseil départemental des Ardennes accompagne cette démarche.

Cette participation à un groupement de commandes fait suite à un appel à projets « zones blanches centres-bourgs », publié le 31 janvier 2017, qui vise à financer la construction de pylônes dans les communes identifiées comme zones blanches, c’est-à-dire non couvertes par aucun opérateur au centre du village.

La réalisation d’un projet de construction de pylône coûte environ 150 000 €. L’État peut subventionner à hauteur de 100 000 € maximum. Les frais relatifs à l’acquisition du terrain et sa viabilisation (voie d’accès, raccordement au réseau électrique) sont à la charge de la commune, tenue par ailleurs de financer au moins 20% du montant global du projet. C’est d’ailleurs pour cela qu’il est proposé aux communes de passer par un groupement de commandes pour la gestion de la partie construction du pylône.

Le Département des Ardennes agit

Engagé depuis plusieurs années dans une politique volontaire en faveur de l’aménagement numérique du territoire, le Conseil départemental propose pour sa part une subvention de 20 000 € afin d’aider chaque commune dans le paiement des frais à sa charge.
En outre, le Département, qui a construit 19 pylônes de téléphonie mobile entre 2005 et 2013, propose de centraliser les demandes pour les 5 communes concernées par l’appel à projet dans les Ardennes en apportant son assistance technique. Il sera l’interlocuteur privilégié des différents acteurs autour de ce projet.

Une fois les pylônes construits, l’opérateur retenu – en l’occurrence, Free – viendra y installer ses équipements, dans un délai de 6 mois suivant la mise à disposition de l’infrastructure.