Et 1,5, et 2, et 3 euros... Vive le bus pas cher

La RDTA veut redonner envie de monter dans le bus. Premier argument : des billets à bas coût. Une opération séduction est également lancée en faveur des jeunes par la régie départementale.

La RDTA ce sont 32 lignes régulières à travers tout le département, sillonnées chaque jour par 130 cars . Un bon moyen de voyager facilement sans souci des hausses du carburant ou des problèmes de stationnement.
Pourtant les autocars restent encore trop boudés. La cause principale avancée par les usagers et surtout les non-usagers interrogés par la Régie ? Le prix de billets.
Il est vrai qu’un aller-retour Buzancy-Charleville à plus de 17 euros...
C’était le résultat de la tarification au kilomètre : plus on habite loin plus on paie. Simple, mais peu attractif.

Une remise de 10% pour les seniors

A partir du 1er février tout change. Place à la tarification zonale. Facile et pas chère : trois zones , trois tarifs. Si vous prenez le car sur une distance inférieure à 5 kilomètres il vous en coûtera 1,5 euro, entre 5 et 18 kilomètres 2 euros, et au delà 3 euros...
Dans le même temps la RDTA mène une opération séduction en direction des jeunes : ils aiment bouger, aller au ciné, à la piscine, mais à moindre frais. Le bus peut être la solution pratique et sécurisante.
Pour les moins de 26 ans les tarifs seront donc de 1, 1,5 et 2 euros sur les trois zones retenues.
Autres " clients privilégiés " du transporteur départemental, les seniors qui bénéficieront d’une remise de 10% à partir de 65 ans.

Comme l’ont expliqué Fabrice Denis, le Directeur général, et Jean Verzeaux, Conseiller général, président du Conseil d’Administration, en présentant cette nouvelle politique tarifaire,(notre photo) les personnes résidant en zones rurales ou semi-rurales doivent pouvoir voyager partout , tout le temps, avec un réseau plus dense et plus accessible.
Et dans les meilleures conditions possibles : la RDTA peut s’enorgueillir de posséder une flotte de véhicules récents, dont la moyenne d’âge ne dépasse pas 8 ans, et au confort " grand tourisme " .

Des ambitions affichées

Début février 2007 le voyageur en car pourra disposer d’un nouveau guide des horaires détaillé, plus ludique et plus précis. Il sera disponible dans les commerces, les mairies les cars et au siège de la RDTA, à Prix-lès-Mézières.

Tarifs bon marché et clairs, matériel adapté et personnel compétent : la RDTA affiche clairement ses ambitions pour donner envie de monter dans les cars.
Elle compte bien voir le nombre de ses usagers augmenter de 30 % en trois ans. De quoi compenser les pertes de rentrées financières qu’entraîneront les nouveaux tarifs.
L’offensive de la Régie devrait se poursuivre avec le lancement du TAD (Transport A la Demande). Toujours plus d’arrêts, toujours plus proches du domicile du voyageur le jour où c’est nécessaire, telle pourrait être résumée la philosophie du TAD.