La disparition de Chantal Dahout, épouse du maire et Conseiller général de Revin

L’épouse du maire et conseiller général de Revin Bernard Dahout est décédée le 27 mai 2006 des suites d’une longue maladie. Chantal avait 61 ans, était mère de 2 enfants et avait 3 petits-enfants. Les condoléances du Conseil général des Ardennes à son collègue.

La nouvelle est brutalement tombée au cours de la nuit de vendredi 26 au samedi 27 mai et s’est rapidement propagée dans la cité revinoise et dans la Vallée de la Meuse d’où elle était originaire et où elle était très estimée de la population.

Chantal Dahout est morte à 61 ans des suites d’une longue maladie contre laquelle elle luttait avec beaucoup de courage.

Chantal Dahout était l’épouse de Bernard Dahout, maire et conseiller général de Revin. Née à Givet en décembre 1944, c’est à Revin que Chantal Dahout a fait une carrière comme agent de la SNCF au bureau des marchandises avant de prendre une retraite lors des premières restructurations de la Compagnie Nationale ferroviaire. Militante politique et syndicaliste, Chantal Dahout était aussi depuis plusieurs années, de tous les combats, aux côtés de son mari, perdant malheureusement trop tôt celui qu’elle a livré ces derniers mois, contre l’implacable maladie.

Chantal Dahout était maman de deux enfants, Denis, 40 ans et Gilles, 37 ans, et grand-mère de trois petits-enfants, Cléa, 8 ans, Tara, 4 ans et Ryan, 20 mois, qu’elle entourait de toute son affection.

C’est avec beaucoup de tristesse que le Président, Benoît Huré, ses collègues du Conseil général des Ardennes ont présenté leurs condoléances à Bernard Dahout, qui avait déjà été cruellement affecté après la disparition de son frère, au mois d’octobre dernier.