La situation des Ardennes: réunion interministérielle le 10 novembre 2006

Ministre délégué à l'Emploi, Gérard Larcher a répondu favorablement à la réunion interministérielle demandée par Benoît Huré sur la situation économique des Ardennes. Elle aura lieu le 10 novembre à 14h15 à Paris. Le ministre propose un plan de revitalisation économique. Le Conseil général consacrera une enveloppe de 100 millions d'euros sur un programme en faveur du développement économique.

Afin de réduire au plus vite le chômage dans les Ardennes, le Conseil général veut faciliter l’investissement qui permet le maintien et la création d’emplois .


Pour ce faire, le Sénateur Benoît Huré proposera lors du vote du Budget de l’Assemblée départementale qui aura lieu dans quelques semaines, l’ouverture d’une autorisation de programme de 100 millions d’euros.

Le Président du Conseil général des Ardennes attend de la Région Champagne-Ardenne qu’elle manifeste sa solidarité à l’égard des Ardennes par des crédits complémentaires à ceux décidés par le Conseil général des Ardennes.

Par ailleurs, Benoît Huré a informé le Gouvernement des décisions prises par le Conseil général des Ardennes et demande à l’Etat un nouvel effort de solidarité notamment par l’octroi de crédits supplémentaires dans le Contrat Territorial pour les Ardennes.

Le Président du Conseil général des Ardennes vient d’avoir l’accord pour la tenue d’une réunion de travail interministérielle à Paris à laquelle Benoît Huré souhaite également la participation de Madame la Préfète des Ardennes et de ses collègues Parlementaires.

Cette réunion se tiendra le vendredi 10 novembre à 14h15 au ministère de l'Emploi comme l'a fait savoir Gérard Larcher, mardi 6 novembre, au Président du Conseil général des Ardennes.

Un programme de 100 millions d'euros


D’autre part, le Président du Conseil général des Ardennes avait fait savoir au Ministre Délégué Gérard Larcher, ministre délégué à l’Emploi, au Travail et à l’Insertion Professionnelle des Jeunes, qu’une rencontre ouverte à l’ensemble de la représentation syndicale ardennaise lui paraissait utile, ce alors que l’entreprise Thomé-Génot vient d’être mise en liquidiation judiciaire et l’ensemble de ses salariés licenciés et que d’autres salariés dans le département connaissent cette situation. Une journée "Ardennes-Mortes" a été organisée vendredi 3 novembre par les syndicats dans les rues de Charleville-Mézières.

Une délégation intersyndicale de Thomé-Genot sera reçue ce mercredi 8 novembre à 17h30 au ministère de l'Emploi.

Benoît Huré qui s’entretiendra prochainement avec les Chefs d’entreprises, demandera également aux représentants du syndicalisme ardennais de pouvoir les rencontrer afin de recueillir leurs propositions en matière de développement économique pour les Ardennes.