Le Conseil général signe une convention avec l’Agence Wallonne pour l’intégration des personnes handicapées

Une convention de coopération a été signée le 13 juillet à l’Hôtel du Département entre le Conseil général des Ardennes et l’Agence Wallonne pour l’Intégration des Personnes Handicapées afin de favoriser l’accueil des handicapés adultes Ardennais dans les établissements belges.

Depuis plusieurs années et dans le cadre de placements d’adultes handicapés, le Département des Ardennes a engagé une étroite collaboration avec un certain nombre d’établissements médico-sociaux belges.

Soucieux des conditions de prise en charge des ressortissants ardennais, le Conseil général des Ardennes, par l’intermédiaire de la Direction des Interventions Sociales Ardennaises (DISA), a envisagé un rapprochement avec l’Agence Wallonne pour l’Intégration des Personnes Handicapées (AWIPH), chargée de la politique gouvernementale d’intégration sociale et professionnelle des personnes handicapées de cette région belge.

175 adultes originaires des Ardennes

Ce rapprochement s’est concrétisé le 13 juillet avec la signature d’une convention de coopération entre le Président du Conseil Général, Benoît Huré, le Président du Comité de gestion de l’AWIPH, Jean-Marc Poullain et l’Administrateur général de l’organisme belge Georges Rouillard. Cette signature s’est déroulée en présence de nombreux conseillers généraux, du Préfet des Ardennes, Adolphe Colrat et du Consul général de France à Liège, Patrick Fers.

Cette coopération facilitera les conditions de prise en charge des personnes handicapées, la gestion des dossiers individuels des personnes hébergées en Belgique, l’habilitation, le financement et le contrôle des établissements.

Une initiative innovante


Il faut noter qu’en ce domaine, le Département des Ardennes est innovant. En effet aucune convention de cette nature, "n’a été, à ce jour, signée entre l’Agence et un département étranger", ce que n’a pas manqué de souligner le Président Benoît Huré.

A ce jour, ce sont 175 adultes originaires du département des Ardennes qui sont placés dans des foyers occupationnels en Belgique.

Selon Didier Hamel, Directeur de la DISA "ce chiffre vient éclairer la nature des collaborations historiques qui se sont engagées entre les services sociaux du Conseil général et les institutions belges".

Un long travail de préparation

C’est un choix délibéré de la collectivité au regard de la qualité des prises en charge offertesau sein d’une zone transfrontalière qui amène sa différence et sa complémentarité aux équipements départementaux
Cette convention-cadre est le résultat d’un long travail préparatoire mené depuis 2003 par les services sociaux du Conseil général et l’Awiph.
Le Président a souligné que les Ardennes sont le seul département à avoir lancé, à ce jour, le cahier des charges en vue de la création d’un centre d’activité occupationnel. Porté par l’Institut l’Albatros après un appel à candidature lancé par le Conseil général, procédure au cours de laquelle les associations représentatives des personnes handicapées ont été entendues, ce centre ouvrira ses portes au dernier trimestre de l’année 2008 sur le territoire de la commune de Montcornet, à quelques kilomètres du chef-lieu.
Le Président du Conseil général des Ardennes l’affirme : "La convention-cadre paraphée est le signe tangible que l’Europe du quotidien -que les compatriotes appellent de leurs voeux- se construit concrètement".
Un signe d’espoir qui s’ajoute à la symbolique sociale de ce rapprochement.