Les Flammes doivent rebondir en recevant Istres

En subissant la loi des filles de Limoges (72 à 56) la semaine passée, les Flammes du FCB ont reçu un sérieux avertissement, qui leur vaut de retomber dans l'anonymat du classement.
En recevant Istres ce samedi 11 novembre à partir de 20 heures, dans leur salle Bayard, elles ont l'occasion de rebondir pour repartir à l'assaut des sommets.

Les Flammes ont une nouvelle fois craqué à l'extérieur, en faisant preuve de fragilité collectivité...dans la capitale de la porcelaine. A Limoges, les filles de Romuald Yernaux se sont inclinées largement sur le score sans appel de 72 à 56.
Manquant singulièrement de conviction, elles sont parues incapables de forcer la décision. Bien au contraire elles ont subi la loi de Limougeaudes, qui du même coup se sont emparé de la place de leader.
Pour les Ardennaises, la situation est moins enviable : elles sont retombées dans le rang des anonymes.
Après cette troisième défaite de la saison, les Flammes pointent désormais à la 7e place.
Certes elles n'ont qu'un point de retard au championnat sur leurs adversaires directes, mais maintenant il leur va falloir jouer chaque match à fond pour refaire le terrain perdu et tenter de recoller aux avant-postes.
A commencer par ce samedi soir de célébration d'Armistice, avec la réception d'Istres.
Espérons que les Flammes n'auront pas perdu trop d'illusions sur le parquet de Limoges et sauront retrouver cette force de caractère et cette volonté qu'elles affichaient jusqu'alors pour renouer avec le succès devant leur public qui sera assurément un précieux soutien.
Les Méditerranéennes effectuent leur deuxième déplacement consécutif... pour tenter la passe de deux. La semaine passée elles se sont en effet imposées (68 -59) sur le parquet de Toulouse. Ce sont des adversaires en pleine réussite que s'apprêtent à recevoir les Flammes. Il n'y a donc pas de place pour le doute. La défaite à Limoges doit rester un simple avertissement.
Le rendez-vous de ce 11 novembre doit marquer le début de la reconquête vers les hauteurs du classement.