L'Inauguration de l'Agence postale de Novion Porcien: une symbolique

Le Sénateur Benoit Huré, Président du Conseil général des Ardennes, la Préfète Catherine Delmas-Comolli et le Directeur départemental de la Poste Philippe Decourcelle ont inauguré, aux côtés de nombreuses personnalités, le vendredi 27 octobre 2006, l'Agence postale de Novion-Porcien au musée Guerre et Paix en Ardennes. Une "première" en France. Et un bel exemple de revitalisation de la ruralité. Le musée où les guides sont aussi des agents postaux.

"Novion-Porcien est l'exemple d'une Poste qui s'adapte aux besoins de nos concitoyens, qui se veut accessible à tous, attentive et proche de chacun, acteur économique du développement de la société": directeur départemental de la Poste, Philippe Decourcelle a tenu à mettre en relief les motivations qui ont conduit son institution à se rapprocher d'une autre, la plus importante des Ardennes, pour maintenir une activité postale et des solutions novatrices en zone rurale.

Une première nationale

C'est donc pour lutter contre la désertification rurale, pour dynamiser la ruralité au moment où un service public allait disparaître avec la fermeture du bureau de Poste de Novion-Porcien que le Conseil général des Ardennes et son Président Benoît Huré, ont accepté à l'unanimité d'ouvrir les murs du musée départemental Guerre et Paix en Ardennes afin d'accueillir une agence postale. C'est une grande première nationale que de voir un musée offrir ses espaces à une agence postale. Comme l'a souligné le directeur départemental de la Poste, le public sera "gagnant" dans ce transfert puisque le bureau de poste de Novion-Porcien n'était ouvert que 15 heures par semaine et il sera désormais accessible à la clientèle 54 heures par semaine. Les habitants apprécient ce maintien du service public dans un village à une quinzaine de kilomètres de Rethel.

C'est une véritable symbolique que de voir un musée consacré à la Guerre et à la Paix abriter une agence postale. Toute déclaration de guerre commence par un écrit. Tout traité de paix, après avoir été signé, est véhiculé, par les messagers, ancêtres des postiers, dans tous les pays du monde. La mémoire de la Poste rentre au musée.

Un signe d'espoir

"Pour peu que l'on sache dépasser les rigidités et les cloisonnements qui n'ont plus lieu d'être, face aux réalités du terrain, de la société et du monde d'aujourd'hui, un nouvel espoir d'avenir peut être apporté à nos concitoyens, trop longtemps amenés, en particulier dans les zones rurales, à envisager le futur avec la seule perspective fataliste du déclin et un sentiment d'abandon": Benoît Huré veut voir dans ce rapprochement un formidable signe d'espoir pour ceux qui veulent développer les services dans les zones rurales.

Trois agents territoriaux du Conseil général (notre photo) assureront la tenue du guichet de cette agence postale de Novion-Porcien. Ils porteront deux casquettes pour une belle mission.

Ils proposeront la presque totalité des prestations déclinées par la Poste à leurs clients.

Un objectif de 25.000 visiteurs

Une convention tripartite signée avec la mairie de Novion-Porcien représentée par une adjointe d'Elisabeth Gehin et avec la Poste, permettra au Conseil général des Ardennes de remplir cette mission de service public dans ce village de 500 âmes où il n'y a plus de commerce, plus de bar, plus d'épicerie, et dont le musée demeure la seule et unique attractivité. Les 15.000 visiteurs du Musée bénéficieront sur place des service de la Poste pour envoyer des livres ou des cartes postales après leur visite au musée. Avec l'élargissement du musée, la restructuration de la scénographie et l'accueil très prochainement du futur musée de la maquette, les perspectives de fréquentation ciblent les 25.000 personnes en 2007.

Un hommage aux anciens combattants

L'inauguration de cette agence postale à laquelle participaient également Bérengère Poletti, députée et Jean-François Leclet, conseiller général du canton de Novion-Porcien, a coïncidé avec le lancement au niveau national de l'opération "Les flammes de la Mémoire" qui rend hommage aux anciens combattants.

Parallèlement, une exposition consacrée à la Grande Guerre de 1914-1918 et à son 90 ème anniversaire est proposée aux visiteurs et ce jusqu'au 23 décembre 2006, durant les heures d'ouverture du musée (tous les jours sauf le lundi, de 10h à 12h et de 14h à 18h).

Que les visiteurs du musée deviennent les clients de la Poste et que les clients de la Poste deviennent ceux du musée: voilà le voeu largement échangé au cours de cette inauguration par les principaux protagonistes de cette belle initiative.