Un protocole de coopération stratégique de développement signé avec la province de Namur

C’est au cours d’une croisière sur la Meuse entre Dinant et Givet que ce protocole a été paraphé par le Président Benoît Huré et par le délégué provincial belge, Yvan Petit. Il concerne le tourisme mais aussi l’économie, la santé et de nombreux autres domaines de coopération transfrontalière. Il faut imprimer de la dynamique dans les relations.

Un grand air de vacances soufflait vendredi 9 juin sur les Ardennes et sur la Belgique voisine. Un ciel bleu et un soleil resplendissant essayaient de faire oublier le très long hiver et le printemps qui a tant tardé à éclore.
C’était le temps idéalement choisi par les représentants du Conseil provincial de Namur et leur Président Yvan Petit, et par les conseillers généraux ardennais et leur Président Benoît Huré pour signer un protocole de coopération stratégique de développement axé particulièrement sur des actions touristiques et économiques.

Une croisière sur la Meuse

Un véritable programme de détente avait été mis en place, associant les élus et les principaux directeurs et chefs de services administratifs concernés, démontrant s’il le fallait encore, l’importance des relations qui doivent être renforcées entre les deux entités franco-belges sur tous les domaines de cette charte.
Rien de mieux que la Meuse, fleuve international, pour servir de décor naturel à ce nouvel acte de renforcement entre la Province de Namur et le Conseil général des Ardennes. C’est au cours d’une croisière entre Dinant et Givet que ce document a été paraphé.
Une visite de la citadelle de Dinant construite par Vauban a entamé cette journée d’amitié transfrontalière. Désireux également de donner de la hauteur à cet évènement, les Ardennais ont invité leurs hôtes wallons à boucler la journée au sommet du Fort de Charlemont à Givet où ils ont pu découvrir l’importance stratégique de cette bâtisse, le magnifique panorama qu’il offre aux visiteurs privilégiés. Ils ont pu assister à quelques exercices des effectifs du Centre d’Entrainement Commando de Givet sous les ordres du Commandant du CEC, le colonel Vigneron.

"La dynamique doit être poursuivie"

Ces relations avec la Province de Namur existent depuis deux bonnes decennies à travers des programmes d’intérêt communautaire Interreg mis en place depuis 1990. Ce renforcement des relations entre le Conseil général des Ardennes et la Province de Namur s’est concrétisé réellement par la signature d’une charte d’amitié et de coopération, ce qui a donné lieu à de nombreuses rencontres dont la dernière en date à la mi-octobre 2005, au Centre des congrès des Vieilles-Forges avec le regroupement de 400 élèves français et belges de chorales collégiennes. "Une dynamique s’est instaurée et elle doit être poursuivie" a dit le Président Benoît Huré sur de nouveaux projets transfrontaliers. Ils sont appuyés par les Chambres de commerce et d’industrie des Ardennes et le Bureau Economique de la Province de Namur, également associés à cette croisière sur la Meuse.

Priorité aux infrastructures

Le Président Benoît Huré veut intégrer les dossiers d’infrastructures -les liaisons ferroviaires et routières-, ceux de l’environnement, d’éducation, de santé, de culture, de sécurité et de prévention notamment en matière d’inondations, à l’axe touristico-économique qui sert de colonne vertébrale à ce protocole de coopération.
Les problèmatiques sont identiques et s’avèrent complémentaires. L’exemple est donné par le tourisme fluvial, lien incontournable entre les deux régions. Le mot de la fin revient au Président Benoît Huré : "Je souhaite ardemment que ce protocole de coopération stratégique débouche très vite sur la concrétisation de projets de développement au profit d’un territoire et d’une population dont les potentiels sont réels".
Les Ardennais et les Wallons ont appris à travailler ensemble. Ils doivent aujourd’hui se forger une même destinée.

Voir aussi la rubrique tourisme