Le Département et la Préfecture engagés pour le logement des personnes défavorisées

Anne Dumay, 1ère Vice-Présidente du Conseil départemental, et Pascal Joly, Préfet des Ardennes, ont adopté ce vendredi 12 juillet le nouveau Plan Départemental d’Action pour le Logement et l’Hébergement des Personnes Défavorisées (PDALHPD), en présence des partenaires et des bailleurs sociaux.
 

Le logement est un facteur déterminant de l’insertion et les politiques en faveur de l’hébergement et du logement sont au cœur de la lutte contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale. Offrir un toit à chacun, c’est participer à la sécurité de tous et permettre à tout individu d’accéder à ses droits fondamentaux.

La 1ère Vice-Présidente du Département, Anne Dumay, l'a rappelé lors de son allocution : "Le Conseil départemental, acteur principal des solidarités humaines et territoriales mais aussi de l’insertion, a toute sa place dans la mise en œuvre du Plan, notamment grâce à ses personnels présents sur le territoire et aux politiques qu’il met en œuvre, notamment avec le Fonds de Solidarité Logement et le pilotage avec l’Etat du Plan Départemental de l’Habitat, pour assurer l’égalité et l’équité de traitement des situations de chaque Ardennaise et de chaque Ardennais."

Compétence en effet conjointe de l’État et du Conseil départemental, le Plan Départemental d’Action pour le Logement et l’Hébergement des Personnes Défavorisées (PDALHPD) organise à l’échelle départementale la réponse publique pour la mise en œuvre du droit au logement.

Un plan d'actions pour 5 ans

Il établit ainsi les priorités, au niveau départemental, à accorder aux personnes et familles :

  • sans aucun logement,
  • menacées d'expulsion sans relogement,
  • hébergées ou logées temporairement ou exposées à des situations d'habitat indigne
  • confrontées à un cumul de difficultés, en incluant les personnes reconnues prioritaires au titre du DALO (Droit Au Logement Opposable).

Élaboré pour 5 ans, le nouveau PDALHPD 2019-2023 se structure autour de 3 axes stratégiques :

  • AXE 1 – Conforter les outils partagés d’observation, aides financières et accompagnements
  • AXE 2 – Soutenir les parcours vers le logement et prévenir les ruptures
  • AXE 3 – Poursuivre l’action de lutte contre l’habitat indigne et dégradé et la précarité énergétique

Ces axes ont été déclinés en 10 objectifs opérationnels puis en 24 actions. 

A titre d’exemple, le règlement intérieur du Fonds de Solidarité Logement (FSL) sera revu afin de mieux accompagner les jeunes de 18 à 25 ans isolés, les personnes en situation de précarité énergétique ou encore les familles monoparentales rencontrant des difficultés pour accéder et/ou se maintenir dans leur logement. 
Le Conseil départemental lance par ailleurs des appels à candidature dans le cadre d’actions à intérêt collectif financées par le FSL. Ces actions devront répondre aux objectifs d’accompagnement dans le cadre de l’accès à un premier logement, de prévention des expulsions locatives et de lutte contre la précarité énergétique.
Enfin, le Département s’engage en lien avec l’Etat à rédiger la charte de prévention des expulsions dans laquelle les partenaires œuvrant dans le domaine du logement et les bailleurs devront formaliser leurs engagements respectifs dans le cadre de la prévention des expulsions. L’objectif est d’apporter une meilleure coordination des dispositifs.

Télécharger le PDALHPD 2019-2023