Flash Info

La Maison des Solidarités de Nouzonville fermée du 29 avril au 3 mai En savoir plus

Solidarités : Reverse, rester mobilisés autour des jeunes

Lancé en 2019, le projet Reverse avait pour ambition le repérage et la remobilisation des jeunes de 16 à 29 ans en rupture de parcours. Deux agents du Conseil départemental sont investis dans cette démarche partenariale pilotée par la Mission locale de Charleville.

Lorsqu’elle doit résumer Reverse, Laurence Stoupy, directrice de la Mission locale, parle d’une « démarche de structuration des relations entre les professionnels pour des parcours dynamiques au profit des jeunes ». « Nos fondamentaux consistent à travailler à une finalité commune : le repérage et la remobilisation des jeunes invisibles, dans le respect des compétences de chacun, poursuit-elle. Il s’agit d’articuler au mieux nos interventions afin de faire avancer les parcours des jeunes. »

Tout a démarré en 2019 avec un appel à projets lancé par l’État concernant les jeunes invisibles, c’est-à-dire les 16-29 ans qui ne sont plus connus par le service public de l’emploi (Pôle emploi, Cap emploi ou la Mission locale). « Afin de travailler en transversalité et structurer la réponse du territoire, nous avons alors proposé aux différents acteurs de monter un consortium autour du repérage et de la mobilisation de ces publics invisibles », détaille Laurence Stoupy.

Sont alors mobilisés l’Éducation nationale, le Conseil régional, la MDPH au titre du handicap, le Département au titre de l’Aide Sociale à l’Enfance, le Ministère de la Justice (SPIP et PJJ), la CAF, et la fédération des Centres Sociaux. Le portage du consortium est confié à la Mission locale pour 2 ans. L’opération a depuis été reconduite pour 2 nouvelles années, 2022-2023.

« La culture de ce que font les autres »

Grâce à une levée de fonds, des moyens dédiés sont obtenus, permettant de financer un mi-temps dans le secteur de l’Aide Sociale à l’Enfance et un mi-temps à la MDPH. S’y ajoute un demi-poste en prévention pour le nouveau projet 2022-2023. « Avoir des personnes dédiées permet de faire des liens entre les professionnels dans chaque domaine, ces personnes sont des facilitateurs, des médiateurs entre les structures, indique Isabelle Tourneur, conseillère Reverse à la Mission locale. On s’appuie sur les personnes de terrain pour le repérage et on en profite pour leur redonner de l’information sur nos dispositifs. »

Ainsi, très concrètement, tous ces acteurs se mobilisent et se coordonnent pour aller retrouver les jeunes qui ne connaissent pas leurs droits, pour les informer des soutiens possibles puis mettre en œuvre avec eux leur parcours d’insertion. 

 « Concernant les jeunes relevant de l’ASE, il s’agit de repérer ceux qui pourraient se retrouver sans solution, confirme Anne-Sophie Gilles, chargée de liaison Reverse. Cela passe par l’extraction de listes sur la base de notre progiciel Solis puis par le croisement de ces données avec les référents et éducateurs. Les jeunes identifiés sont ensuite intégrés à Reverse pour bénéficier d’un accompagnement par l’ensemble des acteurs. »

« Mon rôle, c’est aussi d’expliquer le projet aux éducateurs et professionnels de l’ASE ainsi qu’aux assistants familiaux. Ainsi, on travaille davantage sur l’anticipation des sorties. Je travaille également sur l’amélioration de l’interconnaissance des missions des acteurs de l’insertion, par exemple en proposant des webinaires sur des thématiques transversales, avec la participation d’animateurs experts.

Pour Thomas Lemaire, chargé de mission Reverse au sein de la MDPH : « On a la culture de ce que font les autres. Reverse permet par exemple de rester informés des dispositifs de la Mission locale. On sait quel interlocuteur appeler, on connaît les leviers des différents partenaires. »

La Mission locale a d’ailleurs été très loin dans les actions « d’aller vers » en mobilisant la Poste pour aller frapper chez des jeunes isolés, en mettant sur la route son bus itinérant de l’emploi, en développant des permanences en maison d’arrêt ou encore en initiant une maraude numérique. 

Comme l’explique Dominique Potier, directrice adjointe de la Mission locale : « Le but c’est d’éviter les temps d’errance après l’arrêt de l’école, de la formation… On essaie de réagir ensemble très vite. »

Faire perdurer le projet au-delà de 2023

« On voit l’évolution du dispositif, ajoute Thomas Lemaire. Au départ, c’était surtout du repérage et du croisement de données. On a appelé les personnes pour savoir où elles en étaient et cela a permis de renforcer le contact. De là, on a pu proposer des solutions concrètes à ces personnes. Et aujourd’hui, on cherche vraiment à prévenir les ruptures par un travail de veille. On a créé des automatismes entre nos structures, de nouveaux canaux de communication. Cette dynamique profite à tous. » 

A la clé, des résultats concrets : sur un objectif de 1 000 jeunes repérés et 600 remobilisés, le consortium a atteint 902 repérages et 398 remobilisations la première année, dans le contexte du confinement. Et 95% des jeunes remobilisés ont accédé au droit commun, que ce soit un emploi, une formation ou un service civique. Le nouvel objectif à fin 2023 a été fixé à 700 nouveaux jeunes repérés et 400 remobilisés.

Reverse continue parallèlement de se déployer. Le service de prévention spécialisée (association Espérance) a intégré le nouveau projet 2022-2023.

« La prochaine étape, c’est de penser un modèle économique pour faire perdurer le projet au-delà de 2023, annonce Laurence Stoupy. On cherche à montrer que cette démarche est bénéfique et efficace et que cela vaut le coup de la pérenniser. »
 

CONTACTS

Conseil départemental des Ardennes
Anne-Sophie Gilles

Chargée de liaison Reverse ASE
03 24 59 61 97

Thomas Lemaire
Chargé de mission Reverse MDPH
03 24 36 63 74

Mission locale
Isabelle Tourneur

03 24 59 44 44 

https://mdph08.fr/

Maison Départementale des Personnes Handicapées

page d'accueil site mdph
https://www.ardennes.com/

Agence de développement touristique

https://laboratoire.cd08.fr/

Laboratoire Départemental d'Analyses

Laboratoire Départemental d'Analyses
https://www.guerreetpaix.fr

Musée Guerre et Paix en Ardennes

https://bda.cd08.fr/

La Bibliothèque Départementale

https://archives.cd08.fr/

Les archives départementales