Schéma d'aménagement numérique

Le Très Haut Débit dans les Ardennes 

Lancé au printemps 2013, le Plan France Très Haut débit vise à couvrir l’intégralité du territoire en très haut débit d’ici 2022, c'est-à-dire proposer un accès à Internet performant à l'ensemble des logements, des entreprises et des administrations. Pour atteindre cet objectif, il mobilise un investissement de 20 milliards d’euros en dix ans, partagé entre les opérateurs privés, les collectivités territoriales et l’État.

L’assemblée départementale  a voté en mars dernier,  une mise à jour du SDTAN : 100 % des Ardennes en tout fibre optique (FTTH : Fiber to the home).

Le Schéma Directeur Territorial d’Aménagement Numérique (SDTAN), adopté par le Conseil départemental en février 2014, prévoyait la mise  en place d'un syndicat mixte ouvert (SMO) comme structure de pilotage et de gouvernance de ce schéma.

Afin de mener ce projet, la création d’un Syndicat Mixte Ouvert  s’est présenté comme la formule la plus adéquate pour permettre aux différentes collectivités d’assurer un portage global  et unifié du projet commune de déploiement du réseau Très Haut Débit. Toutes les EPCI ardennaises ont accepté d’en faire partie.

Le Conseil départemental et les EPCI du département seront donc membres de ce syndicat, dont la création est prévue en janvier 2016, sous le nom d’Ardennes numérique. Leur compétence « communication électronique » sera alors déléguée au syndicat par délibération.

Ce syndicat répondra aux besoins de Très Haut Débit pour tous les projets, qu’ils soient en matière d’éducation, de développement économique, de santé encore de transport.Il répondra également aux évolutions des besoins de demain.

Les missions du Syndicat :

  • Maîtrise d’ouvrage des projets d’aménagement numérique du territoire ardennais
  • Gouvernance en partenariat avec les Collectivités territoriales membres et mes cofinanceurs du projet.
  • Passation des marchés, consultations publiques pour la réalisation et l’exploitation des réseaux.

L’investissement de ce projet est de 189 millions d’euros :

  • 75 millions d'euros : Collectivités territoriales (50% Conseil départemental, 50% EPCI)
  • 45 millions d’euros : État
  • 51 millions d’euros : Revenus issus des biens mis à disposition
  • 9 millions d’euros :   Région
  • 9 millions d’euros : Fonds européens 

Le projet sera articulé entre le déploiement des différentes structures de réseaux suivants :

réalisation d’un réseau de collecte pour le raccordement en fibre optique des NRA (Nœud de raccordement d’abonnés du réseau cuivre)  qui ne le sont pas à ce jour, les objectifs principaux étant  :

  1. Améliorer de façon substantielle les débits de couverture en proposant une collecte de qualité.
  2. Faciliter le dégroupage par l’ouverture de ces liens de collecte à l’ensemble des opérateurs dégroupeurs.
  3. L’arrivée de services DSL de qualité sur ces communes (VDSL2, Triple play…).

 Si en parallèle, la couverture à court terme des zones les moins bien desservies pour lesquelles l’opticalisation des NRA (Nœud de raccordement d’abonnés du réseau cuivre) n’aurait aucun impact, des technologies de montée en débit radio seront mises en œuvre en s’appuyant sur le réseau Haut débit Wifimax déjà déployé par le Conseil départemental voire aussi des technologies satellitaires.

Le déploiement du réseau de desserte en fibre optique jusqu’à l’abonné (FTTH) sera réalisé sur l’ensemble du territoire ardennais en priorisant les zones les moins bien desservies jusqu’aux zones déjà couvertes précédemment par des technologies Radio puis les zones bien couvertes en VDSL2 (Evolution de l’ADSL sur le réseau cuivre).

L’action du département est d’intervenir en premier lieu sur les zones les moins bien desservies et délaissées par l’action privée afin de maintenir un équilibre avec les zones déjà couvertes pour une technologie très haut débit. L’articulation en zones publiques et privées est donc bien coordonnée afin de laisser le maximum d’espace aux opérateurs privés désirant investir sur le territoire.

Répartition des logements par EPCI  :

Volume de Prises du département hors zones privées

Ardenne Rives de Meuse13.591
Ardennes Thiérache5.016
Ardennes Métropole19.292
Argonne Ardennaise9.948
Pays Rethélois14.269
Les Crêtes Pré-ardennaises11.008
Meuse et Semoy6.193
Portes de France5.808
Portes du Luxembourg9.766
TOTAL 94.892

Le seul recours à l’initiative privée permettra d’assurer le raccordement d’environ 33 % des foyers ardennais (44k prises sur un total de 139k) situés autour des deux principales agglomérations (agglomération de Charleville-Mézières et ville de Sedan). Le reste soit 95k prises seront donc déployées par les collectivités ardennaises.

Depuis plusieurs années, le déploiement des réseaux numériques est au cœur des priorités du Conseil départemental pour aménager et moderniser les Ardennes. L’ambition est de faire bénéficier les particuliers et les entreprises de tous les services numériques actuels et futurs, offerts par une couverture généralisée en fibre optique. Ce projet est une solution pour un retour de l’activité économique, des emplois et de la croissance dans les Ardennes, tout en étant un argument d’attractivité du territoire.

 

 

 

Direction des Systèmes d'Information

Adresse :
6-8 Avenue d'Arches
08000 Charleville-Mézières
Téléphone :  03 24 36 62 33