Une cérémonie consacrée au Sergeant York à l'occasion de la fin du Centenaire

À l’occasion de la fin du cycle mémoriel de la première Guerre mondiale, le Conseil départemental des Ardennes rend hommage aux populations civiles et militaires ayant participé au conflit sur le territoire des Ardennes, à travers des événements et expositions jusqu'à la fin de l'année 2018. Pour le Département, les commémorations de cette fin de cycle mémoriel ont démarré les 6 et 7 octobre à à Châtel-Chéhéry pour une cérémonie consacrée à l'exploit du Sergeant York.

L'exploit du Sergeant York

« Le plus grand exploit jamais réalisé par un soldat de toutes les armées en Europe. » C’est ainsi que le maréchal Foch qualifia à l’époque le fait d’armes du caporal Alvin York qui, le 8 octobre 1918, a réussi à tuer 28 ennemis et à en capturer un bataillon complet de mitrailleurs allemands, lors d'une opération d'infiltration derrière les lignes ennemies. Aux Etats-Unis, Alvin York est quasiment le plus célèbre des soldats s’étant illustré durant la Grande Guerre. A tel point qu'Hollywood s’est emparé de son histoire pour en faire un film, porté par l’immense popularité de Gary Cooper, récompensé de l’Oscar du meilleur acteur.

Un temps fort de mémoire et de recueillement s'est déroulé sur les lieux de cet exploit, en collaboration avec le Conseil départemental. Au programme : diffusion d'un documentaire, rassemblement et prise d'armes, visite du circuit du Sergeant York, exposition...

En février dernier, le petit-fils du Sergeant York se recueillait sur la tombe de son aïeul. 

 

Évènements, projet de mémoire, expositions...

Ce cycle mémoriel se poursuivra ensuite jusqu'en fin d'année avec notamment plusieurs expositions, la sortie de l'application mobile « Ardennes, Terre de Mémoire » qui permettra de découvrir 68 sites historiques ardennais, la grande collecte nationale consacrée à 14-18 aux Archives départementales du 5 au 11 novembre et un week-end spécial au Musée Guerre et Paix les 10 et 11 novembre. 

Le Département des Ardennes est par ailleurs engagé dans un très beau projet avec l'artiste Éric Sléziak : des adolescents accueillis au Foyer Départemental de l'Enfance réalisent en effet des retranscriptions de lettres de Poilus sur des plaques de métal qui seront ensuite installées à l'entrée du Musée Guerre et Paix en Ardennes à Novion-Porcien. Une démarche pédagogique, mémorielle et artistique, qui rassemble les équipes du Musée, du Foyer Départemental de l'Enfance et le papa de Woinic autour de la valorisation de jeunes.