L'aérodrome des Ardennes

Situé aux portes de Charleville-Mézières et à proximité de la future autoroute A304, l’aérodrome des Ardennes est un atout économique et touristique important pour le territoire. Le Conseil départemental des Ardennes, propriétaire et gestionnaire du site, a la volonté ferme de valoriser et pérenniser cet équipement.

 

Activités de loisirs et tourisme d’affaires

Aérodrome des ArdennesPropriétaire du l’aérodrome depuis 2007, le Conseil départemental des Ardennes exploite le site en régie directe. Objectif : redynamiser cet équipement qui propose de réelles perspectives.

Sur place, les activités loisirs sont multiples : vols découverte ou initiation, école de pilotage, baptêmes de l’air, aéromodélisme, club ULM, sauts en parachute en tandem, voltige, vol relatif, voile contact…
Parallèlement, le tourisme d’affaires est en pleine expansion, notamment en ce qui concerne la clientèle de l’Europe du Nord (Belgique, Pays-Bas…). À titre d’exemple, il faut moins d’une heure pour rejoindre l’aéroport du Bourget, situé en région parisienne.

De l’ULM au jet, l’aérodrome peut accueillir des avions jusqu’à 42 places à plein ou 72 à demi-remplis de carburant.

 

Un fort potentiel économique

En 2015, un cabinet spécialisé a été mandaté pour étudier la faisabilité d’un développement du site en fonction des opportunités. Le site présente de nombreux potentiels qu’il faut exploiter à bon escient.

Aérodrome des Ardennes

Des prestataires privés, séduits par la qualité des infrastructures et la position stratégique du site, ont déjà choisi de s’y installer (exemple : la société FlyAero, qui propose des autogyres, de petits engins motorisés).

Le Conseil départemental des Ardennes étudie d’autres pistes de développement, comme la possibilité de renforcer les activités des forces de sécurité (armée, gendarmes, douaniers…) qui utilisent le site comme plateforme support pour des missions ou des exercices.


Il a déjà procédé à des aménagements : la piste de 1.500 m a été mise aux normes européennes, le marquage au sol et le parking ont été rénovés. La station
de carburant Jet A1 sera remise en route au mois de mars 2017 et les outils de guidage en vol comme le balisage lumineux de la piste seront prochainement remis en état. De plus, une nouvelle vigie (tour de contrôle accueillant l’opérateur AFIS) est prévue pour le deuxième semestre de cette année.

 

Développement du site : le Département aux manettes

En décidant de réinstaurer les taxes aéroportuaires et agricoles, le Conseil départemental des Ardennes veut garantir la pérennité de la structure. Plusieurs investissements sont prévus :

  • 89.000 € pour l’acquisition de matériels électriques et électroniques et le balisage de la piste ;
  • 400.000 € pour la construction d’une vigie.