Signaler un enfant en danger

Le Conseil départemental des Ardennes a mis en place une Cellule de Recueil des Informations Préoccupantes (CRIP), chargée d'assurer le repérage précoce des enfants en danger ou en risque de l'être, permettant ainsi la mise en oeuvre de mesures de prévention ou de protection pertinentes. 

CRIP 08

Cette Cellule recueille et évalue toutes les informations préoccupantes qui lui parviennent. Elle diffuse ensuite ces informations pour évaluation aux professionnels habilités.

Qu'est-ce qu'une information préoccupante ? 

  • Tout élément d’information, quelle que soit sa provenance, susceptible de laisser craindre qu’un enfant se trouve en situation de danger ou de risque de danger.
  • Si la santé, la sécurité ou la moralité d’un mineur non émancipé sont en danger,  ou si les conditions de son éducation ou de son développement physique, affectif, intellectuel et social sont gravement compromis.

Un numéro Azur à disposition du public : 0.810.08.9000

Toute personne qui détient une information susceptible de laisser craindre qu’un enfant se trouve en situation de danger ou de risque de danger peut contacter de manière anonyme s’il le souhaite la Cellule de 08h30 à 12h00 et de 13h30 à 17h00 du lundi au vendredi via le N°Azur suivant : 0.810.08.9000

En dehors de ces horaires, il convient de contacter le 119, numéro national de "l’enfance en danger", qui assure une permanence 24h/24 et 7jrs/7.

Un formulaire à l’attention des professionnels

Pour faciliter le recueil des informations préoccupantes, un formulaire est disponible, en téléchargement ci-dessous, pour les professionnels œuvrant dans le domaine de l’enfance.

Une fois complété, vous devez tout en respectant l'organisation interne mis en place par votre employeur, adresser ce formulaire à la CRIP 08 :

Cellule de Recueil des Informations Préoccupantes
13, Place Winston Churchill
08000 Charleville-Mézières
 

Suite à chaque réception d’information préoccupante, une évaluation sociale est menée par les services du Conseil départemental. Au terme de cette évaluation, des prises en charge administratives (accompagnement médico-social, Action Educative à Domicile, accueil administratif…) ou judiciaires (Mesure Judiciaire d’Investigation Educative, Action Educative en Milieu Ouvert, placement judiciaire…) peuvent alors être mises en place si la situation le requiert.

Dès clôture de l’évaluation, les détenteurs de l’autorité parentale concernés par l’information peuvent prendre connaissance des éléments du dossier de la manière suivante :

  • Si la mesure mise en place est administrative : Par l’envoi d’un courrier à la CRIP demandant l’accès au dossier. Un rendez-vous sera alors fixé et la consultation se fera dans les locaux de la CRIP.
  • Dès lors que l’autorité judiciaire est informée de la situation : Par l’envoi d’un courrier de l’avocat des représentants légaux au Tribunal de Grande Instance de Charleville-Mézières. La consultation se fera dans les locaux du Tribunal.