Flash Info

Lac de Bairon : la baignade est rouverte ! En savoir plus

Des CRS en exercice sur les pistes de l'Aérodrome des Ardennes - Etienne Riché

Exercice de maintien de l'ordre - Aérodrome des Ardennes

Les pistes de l'aérodrome de Warcq sont un terrain de jeu idéal pour les policiers chargés du maintien de l'ordre. Pendant la matinée du jeudi 28 février, une soixantaine d'entre eux s'est entraînée à progresser avec un engin lanceur d'eau.

Une soixantaine de policiers de la compagnie de la CRS 23 (Compagnie Républicaine de Sécurité implantée à Charleville-Mézières), et douze policiers CRS en provenance de la Section des Moyens Spécialisés (SMS) de Béthune (Pas-de-Calais) a effectué des exercices de maintien de l'ordre sur l'aérodrome Etienne-Riché à Warcq. Si le site est occasionnellement utilisé par les policiers de la CRS 23 pour des phases d'entrainement, c'est néanmoins la première fois qu'un engin lanceur d'eau était sollicité pour des manœuvres sur le tarmac de l'aérodrome. « L'espace offert par le terrain, ainsi que la longueur des pistes nous permettent d'évoluer facilement et surtout en toute sécurité », explique le commandant Ugo Siebenschuh de la CRS 23. 

 

Coordonner manœuvres des policiers et engin lanceur d'eau

Les manœuvres ainsi effectuées, pendant près de 3 heures, ont permis de coordonner et d'ajuster au mieux les déplacements des policiers à pied évoluant au côté de l'engin lanceur d'eau d'une capacité de 4000 litres amené tout spécialement par la SMS. « Les conditions de visibilités des conducteur de ces engins sont parfois difficiles, détaille le commandant Ugo Siebenschuh, il est donc impératif de procéder à des exercices permettant, les jours ou nous nous retrouvons en situation réelle, d'assurer, dans des conditions optimales, la sécurité des policiers. »


Sur site, les pistes font aisément offices de rue ou d'avenue à sécuriser pour les CRS. L'enjeu a donc consisté à intégrer le véhicule au sein de l'alignement de CRS préalablement en place. Puis, dans une seconde phase, d'effectuer le retrait du véhicule hors de la ligne de formation du dispositif policier. Puis, les CRS, constitués en pelotons, ont procédés à des charges synchronisées avec l'avancée du véhicule et son canon à eau en action.

Autant d’exercices répétés à de multiples reprises afin d'assurer la meilleure sécurité des fonctionnaires de police et de garantir ainsi la plus grande efficacité opérationnelle lors des actions de maintien de l'ordre.