La Cassine : un site chargé d'Histoire

Depuis le XVIsiècle, La Cassine fait la fierté des Ardennais. Composé d'un château construit en 1571 et d'un couvent, bâti huit ans plus tard, ce site appartient au patrimoine du Département. Présentation d'un bien historique et culturel exceptionnel, propriété du Conseil départemental depuis 2005.

L’ancrage local et la vocation internationale de l’ancien Couvent des Cordeliers à Vendresse, plus connu sous le nom de la Cassine, sont attestés dès sa construction. Louis de Gonzague, Prince de Mantoue et père du fondateur de Charleville, fit d’abord bâtir un château sur ce site. En 1579, les époux Gonzague décidèrent ensuite de construire un couvent à proximité. Des moines franciscains s’installeront quelques années plus tard dans ce chef-d’œuvre architectural à la magnifique charpente en bois courbé.

Preuve de son attractivité, le site accueillera même Louis XIV et Mazarin en 1657 et restera dans la famille de l’ancien cardinal pendant plusieurs siècles, jusqu’à sa vente par la dernière duchesse de cette dynastie - et membre de la famille Grimaldi - à la famille Gendarme, célèbres industriels ardennais.

Un site culturel vivant

Ce site témoigne autant du riche passé ardennais que des ambitions actuelles des acteurs départementaux. Inscrits au titre des Monuments historiques depuis 1930, le couvent des Cordeliers et la chapelle sont mis en valeur depuis plus de trois décennies par l’Association Culturelle du Château de La Cassine, avec comme point d'orgue un spectacle vivant, immersif et unique en Europe. Chaque été, les bénévoles de cette association organisent, dans ce décor exceptionnel, un magnifique spectacle son et lumière adapté de classiques de la littérature (Les Misérables de Victor Hugo, La Bicyclette Bleue de Régine Deforges). Une centaine de comédiens amateurs et de figurants plongent le spectateur dans une ambiance visuelle et sonore inédite.



Conjointement aux actions menées par l’Association, le Département, propriétaire du site depuis 2005, gère l’entretien et l’aménagement des lieux. Cependant, malgré les travaux de préservation et d’entretien régulièrement réalisés par des chantiers d’insertion, le site de La Cassine se détériore. Des travaux d’urgence sont à effectuer afin de sécuriser et stabiliser le bâti tout en préservant les éléments architecturaux originels. Le risque d’effondrement de l’aile ouest a ainsi conduit à interdire l’accès au bâtiment. Les locaux qui accueillent l’Association Culturelle du Château de la Cassine ont été délocalisés à l’extérieur du monument. Le risque porte donc à la fois sur la conservation du monument et sur la pérennité de ce spectacle.

Un soutien national d’envergure 

Depuis 2017, une mission, confiée par le Président de la République à Stéphane Bern, consiste à identifier, avec l’appui des services du Ministère de la culture et de la Fondation du patrimoine, les biens patrimoniaux en péril afin de les sauvegarder grâce à des modes de financements novateurs (tirage de loterie, jeux à gratter, ....). 
Parmi les 121 sites retenus pour la 2ème édition du Loto du Patrimoine, la Mission Bern a sélectionné la Cassine. En parallèle, le Conseil départemental, associé à la Fondation du Patrimoine, lance une souscription publique pour financer la préservation du site. Après les Thermes de Warcq, c’est au tour de ce site chargé d'Histoire de bénéficier de ces modes de financement novateurs. 

Le projet de sauvegarde

Avec cette aide, le Département souhaite sauvegarder le site, réhabiliter les différentes ailes du Couvent des Cordeliers et assurer la pérennité de la programmation culturelle du site. Pour atteindre ces objectifs, le Département préconise deux axes de travail pour la rénovation du site :

  1. Stabiliser, conforter et mettre hors d’eau l’aile ouest. Cette étape comprend également la réparation des planchers, le renforcement et le calage des escaliers, la reconstruction des cloisons à pans de bois et le remplacement de certaines menuiseries.
  2. Restaurer les ailes est et sud du couvent avec le même niveau d’intervention et le même degré de soin, puis achever ces tâches par des travaux de maçonnerie sur l’aile nord. 

Visité chaque année par plus de 30 000 personnes, ce site est l’un des monuments les plus fréquentés des Ardennes : preuve, s'il en est, de la nécessite de valoriser ce bien patrimonial en péril qui revêt un intérêt touristique incontournable. 

 

Nous soutenir

TELECHARGER LE BON DE SOUSCRIPTION

FAIRE UN DON

 

En savoir plus

Conseil départemental des Ardennes
Pôle Partenariats institutionnels
Hôtel du Département – 08011 Charleville-Mézières Cédex
03.24.59.60.31. / frederic.houssemand@cd08.fr

Fondation du patrimoine Champagne-Ardenne
21, rue Andrieux BP 2738
51060 Reims Cédex
03.26.97.81.72. / champagneardenne@fondation-patrimoine.org

Mis à jour le 11 Septembre 2019
https://www.atd08.fr/

Agence Technique Départementale

ATD08
https://laboratoire.cd08.fr/

Laboratoire Départemental d'Analyses

Laboratoire Départemental d'Analyses
https://www.guerreetpaix.fr

Musée Guerre et Paix en Ardennes

Musée Guerre et Paix en Ardennes
https://bda.cd08.fr/

La Bibliothèque Départementale

https://archives.cd08.fr/

Les archives départementales