Flash Info

Travaux en cours à Cliron En savoir plus

Lac de Bairon : les mesures de précaution maintenues

Le Conseil départemental, en concertation avec l’Agence Régionale de Santé (ARS), a décidé de maintenir provisoirement fermée la zone de baignade du lac de Bairon ainsi que les espaces boisés avoisinant la plage.

La présence de chenilles urticantes a été signalée il y a quelques semaines sur le site. Un traitement curatif a été réalisé le 28 juin dernier et les larves présentes ont toutes été neutralisées. 

Toutefois, les poils urticants des chenilles restent actifs et l’absence de pluie depuis le traitement n’a pas permis leur évacuation naturelle. 

Il est donc recommandé de ne pas s’exposer à ces poils, en évitant les zones dans lesquelles des nids de chenilles ont été repérés et traités. 

Les équipes du Département ont, à cet effet, renforcé l’affichage et le balisage du site, afin d’éviter tout désagrément aux visiteurs. Par mesure de précaution, la baignade reste fermée et deux agents départementaux sont présents sur place afin d’informer les touristes et usagers du site.

Parallèlement, le Conseil départemental organise les modalités de retrait et de destruction des nids de chenilles, en lien avec des prestataires spécialisés.    

Le Conseil départemental poursuit une surveillance minutieuse du site afin de pouvoir réévaluer la situation au plus près de son évolution et permettre une réouverture de l’ensemble des espaces dès que les conditions de sécurité et de confort seront à nouveau optimales. 

Une nouvelle rencontre avec l’ARS aura lieu en début de semaine prochaine. 

Rappel des précautions à respecter :

En cas de contact avec les poils urticants des chenilles,

  • évitez de vous frotter les yeux et portez des lunettes de soleil,
  • retirez vos vêtements et lavez-les à votre retour à domicile, 
  • prenez une douche en rentrant chez vous,
  • en cas de symptômes locaux importants, notamment au niveau des yeux ou en présence de signes généraux comme des vomissements, un malaise, des vertiges ou de la fièvre, il est recommandé de consulter rapidement un médecin ou un service d’urgences.

INFORMATIONS COMPLÉMENTAIRES SUR LE SITE INTERNET DE L’ARS