Le Pacte Ardennes signé ce vendredi 15 mars

Ce vendredi 15 mars s'est déroulée la signature officielle du Pacte Ardennes entre l'État et les forces vives ardennaises, en présence d'Agnès Buzyn, Ministre des Solidarités et de la Santé, et de Sébastien Lecornu, ministre chargé des collectivités territoriales. Avec une ambition : « faire des Ardennes un département d'avenir ».

L’État a engagé en juin 2018 le lancement d’un plan d’actions spécifique pour soutenir le développement économique du département des Ardennes : le Pacte Ardennes.

En concertation avec les collectivités partenaires et les acteurs socio-économiques du département, cette démarche a permis de définir des projets opérationnels structurants pour le territoire, réalistes et soutenables au regard des capacités d’intervention des financeurs.

Le Pacte Ardennes répond à 4 objectifs majeurs :

  1. Mobiliser et renforcer les compétences des Ardennais.
  2. Construire une valorisation d’excellence du patrimoine ardennais, bâti et naturels.
  3. Faire prendre de l’avance à nos filières économiques face aux mutations en cours.
  4. Accentuer les conditions de bien-vivre dans les Ardennes.

« Ce Pacte Ardennes résulte d'un travail collectif d'une ampleur sans précédent, s'est félicité le Président du Conseil départemental, Noël Bourgeois, à l'heure de la signature. Il a suscité une formidable mobilisation de tous les acteurs locaux unis pour relever un défi commun : stopper le décrochage des Ardennes. »

De nombreux services du Conseil départemental ont été associés aux réflexions des 17 groupes de travail qui ont rassemblé plus de 500 participants de tous horizons. Le Département a ainsi proposé dans ses domaines de compétences des axes de travail et des propositions concrètes, comme le retour à l'emploi des bénéficiaires du RSAle collège du futurle territoire inclusif pour les personnes handicapéesles circuits courts et la légumerie départementale ou encore la production d'électricité photovoltaïque

A ce jour, le Pacte comporte une centaine de fiches, parmi lesquelles une quarantaine d'actions sont portées ou soutenues par le Conseil départemental. Chaque action sera désormais soumise au vote de l’Assemblée départementale avant d’entrer dans sa phase de mise en œuvre.

« Ce Pacte marque à mes yeux la reconnaissance partagée au plus haut niveau des atouts réels des Ardennes, a conclu Noël Bourgeois. Des atouts géographiques, humains, industriels ; atouts naturels et transfrontaliers aussi, considérés comme autant de facteurs de développement et de potentialités pour le futur, et qui doivent être mis en valeur collectivement, parce qu’il n’y a pas d’autre possibilité pour les Ardennes de conjurer leur déclin économique et démographique trop souvent jugé inéluctable. »

Consultez l'allocution complète du Président Noël Bourgeois