Valoriser l’Ardenne grâce au vélo

Mardi 15 janvier à Transinne (Belgique), a eu lieu le lancement officiel du projet Ardenne Cyclo, qui vise la création de deux véloroutes touristiques, connectées au réseau Eurovélo. Cet événement transfrontalier a réuni, entre autres, Dominique Arnould, Présidente du Groupement Européen d’Intérêt Economique « Destination Ardenne », René Collin, Ministre wallon de l'Agriculture, de la Nature, de la Forêt, de la Ruralité, du Tourisme, du Patrimoine et délégué à la Grande Région et Claude Wallendorff Vice-Président du Conseil départemental des Ardennes.

Promouvoir l’Ardenne transfrontalière

Le tourisme à vélo connaît un essor exceptionnel en Europe depuis plusieurs années : 2,3 milliards de séjours et 44 milliards d’euros de chiffre d’affaires. Le territoire transfrontalier du projet jouit dès lors d’un gros potentiel de développement économique lié au vélotourisme : l’Ardenne bénéficie déjà d’une notoriété certaine au sein des plus gros marchés de vélotourisme en Europe : Flandre, Pays-Bas, Allemagne. Elle séduit pour ses paysages naturels, son relief, ses forêts, ses villages typiques et ses noyaux de petites villes.
 


Le projet capitalise sur l’accroissement des clientèles vélo européennes pour créer une offre de tourisme qualitative autour de 2 grands itinéraires européens : l’EuroVélo 5 et la Meuse à vélo (EuroVélo 19). Pour y parvenir, Ardenne vélo concentre les moyens d’investissement sur l’aménagement de sections, de points noirs et de franchissements qui sont aujourd’hui autant de ruptures de linéaire ainsi que sur l’implantation de mobiliers d’information, de services et de comptage.

Les résultats attendus sont une augmentation de 35.000 nuitées, la création de 2 produits touristiques significatifs promus de l’Ardenne à la Côte, l’aménagement de 9 sections ou points noirs, le balisage de 280 km d’itinéraires. 

Pour le Département des Ardennes, opérateur partenaire du projet, Ardenne Cyclo permet le financement de la section manquante de la Voie verte Trans-Ardenne au nord, entre Ham-sur-Meuse et Chooz. 

La Voie verte bouclée au nord 

L’aménagement de ce tronçon, appelé Boucle de  Chooz,  est estimé à 1,7 M€ financés par le FEDER, la région Grand Est, la Communauté de Communes Ardenne Rive de Meuse et le Département des Ardennes.

En direction de Givet, le tracé de la Voie verte Trans-Ardenne va continuer de suivre les méandres de la Meuse, en reliant Ham-sur-Meuse à Chooz. Cette extension va remplacer l’actuel parcours qui contraint les utilisateurs à emprunter la RD46, un axe très fréquenté puisqu’il dessert la commune de Chooz et la centrale nucléaire voisine.
 


Ce nouveau tronçon de 7,4 kilomètres, l’un des plus sportifs de la Voie verte du fait de son dénivelé, sera accessible aux piétons, cyclistes, cavaliers et à tous les véhicules non motorisés début 2020.

Pour Claude Wallendorff, Vice-Président du Conseil départemental : « la concrétisation de ce chaînon manquant de la Voie verte est une excellente nouvelle pour le canton de Givet. Je remercie l’Union Européenne, la Région Grand Est et la Communauté de Communes Ardenne Rives de Meuse de s’être associées au Département pour la réaliser. »