Le Parc Naturel Régional des Ardennes

Le PNR, label nature des Ardennes

Une nature généreuse et diversifiée, une faune et une flore remarquables, une richesse architecturale qui témoigne de l’histoire des Ardennes… La récente labellisation du PNR ne fait que confirmer l’intérêt et la diversité du patrimoine ardennais, qu’il soit naturel, culturel ou paysager.

Un territoire à valoriser…

En 1999, 92 communes du département sollicitent la Région pour étudier la faisabilité d’un PNR dans les Ardennes. Avec l’approbation de celle-ci, le projet se structure en association de préfiguration, spécifiquement chargée de mener à bien les différentes démarches jusqu’à la labellisation.

Depuis 2005, des actions préfigurant celles du Parc ont ainsi été initiées. En tête de liste, la mise en place depuis maintenant cinq ans d’un grand marché paysan à Renwez, qui réunit chaque dernier vendredi du mois une trentaine de producteurs locaux. Par ailleurs, le PNR coordonne l’entretien et l’animation des circuits balisés de l’Espace VTT-FFC des Vallées de Meuse et de Semoy.

Sans oublier le Train des Légendes qui, conformément aux objectifs de développement touristique et de promotion du patrimoine local, déambule durant l’été à travers des sites mythiques du département. D’autres actions de valorisation ont été mises en place, notamment en partenariat avec des associations locales, ainsi que des opérations de sensibilisation aux questions d’écocitoyenneté et d’animation auprès des scolaires.

… et à préserver

Lors de l’étude du dossier, le Ministère de l’Environnement a retenu cinq unités paysagères qui font, selon lui, la particularité du territoire. Il s’agit de la Pointe de Givet, du Massif ardennais, du Plateau de Rocroi, de la Thiérache ardennaise et du Val de Sormonne. Sans oublier la richesse du patrimoine culturel et architectural : on peut citer pêle-mêle les églises fortifiées, le Fort de Charlemont, la Citadelle de Rocroi, le Fort Condé, le Château de Montcornet, ou les cités ouvrières.

Ces spécificités architecturales sont des vestiges de l’histoire des Ardennes, aussi faut-il se donner les moyens de les faire perdurer. La création de ce Parc a provoqué une prise de conscience auprès des habitants et du public extérieur de la qualité de ce territoire mais aussi de sa fragilité qui implique des engagements de chacun . En effet, un PNR s’inscrit dans une logique de développement durable : concilier le développement économique et social à la préservation des ressources et à l’environnement, pour permettre aux générations futures de répondre à leurs besoins.

Il ne s’agit donc plus seulement de valoriser une partie du territoire ardennais, mais aussi de mettre en place des actions pour le protéger.
La Charte du Parc est en vigueur pour 12 années, soit jusqu’en 2024. C’est elle qui fixe les orientations du développement économique et social tout en participant au renouvellement des ressources et à la valorisation du patrimoine. Elaborée par les élus et les partenaires locaux (associations partenaires, chambres consulaires…), en concertation avec les habitants, elle comporte trois axes :

• Diversifier l’activité économique en valorisant durablement les ressources du territoire,
• Révéler et préserver la richesse des patrimoines naturel et paysager et accompagner les mutations environnementales,
• Agir en faveur de l’identité et de la qualité de vie des Ardennes en impulsant des partenariats solidaires.

 

Syndicat mixte du Parc Naturel Régional des Ardennes

Adresse :
91, place de Launet
08170 Hargnies
Téléphone :  03.24.42.90.57
Fax :  03.24.42.90.58