Flash Info

Lac de Bairon : la baignade est rouverte ! En savoir plus

Secteur d’aide à la personne : mieux articuler insertion et formation

Ce mardi 26 mars 2019, le Département, la délégation territoriale de Pôle Emploi et la Région Grand Est ont organisé une réunion à destination des structures et des associations du secteur de l’aide à la personne. Objectif : répondre à la pénurie de main d’œuvre en formant des bénéficiaires du RSA.

L’évolution démographique de la population (allongement de l’espérance de vie, vieillissement de la population) et certains phénomènes sociaux entraînent un besoin croissant de compétences et de moyen dédiés à l’aide à la personne. Les métiers de ce secteur (aide à la personne, soin à domicile) constituent des viviers conséquents d’emplois dans les prochaines années. Mais, les employeurs de ce secteur d’activité connaissent des difficultés pour attirer les candidats et répondre aux besoins du territoire. 
« 56.000 emplois à domicile seraient nécessaires dans toute la Région Grand Est, rien que pour répondre aux besoins liés au nombre croissant de personnes âgées maintenues à domicile », souligne Anne Dumay, 1ère Vice-présidente du Département, lors de son discours d’ouverture. 

Faciliter le retour à l’emploi

Dans le même temps, les demandeurs d’emploi, bénéficiaires du RSA, souhaitent s’orienter vers ce secteur d’activités (23 % des BRSA inscrits à Pôle Emploi souhaitent s’orienter vers les services à la personne et à la collectivité, 2,2 % vers le secteur de la santé, soit au total plus d’un quart des BRSA.
Cependant, ils ne disposent pas toujours des profils attendus et ont vraisemblablement besoin d’un accompagnement adapté pour leur permettre de disposer des compétences et qualifications nécessaires. C’est pourquoi le Conseil départemental, la Région Grand Est et la délégation territoriale de Pôle Emploi ont convenu de travailler ensemble à la construction d’une offre de services et d’accompagnement pour aider les structures et employeurs dans leurs démarches de recrutement et besoins de main d’œuvre. 
Suite à ces premiers échanges, les professionnels des structures ont pu exprimer leurs attentes et leurs besoins en candidats formés et opérationnels. Pour exemple, Alliance Services Ardennes  a exprimé son besoin de recruter 30 aides à domicile, la Mutualité Française Champagne Ardennes de 6 aides-soignant(e)s ou encore Domicile Action 08 de 7 Assistant(e)s de Vie Sociale et de  2 aides à domicile.

A la suite, deux rencontres Prêt à l’emploi seront organisées par le Département et Pôle Emploi les 13 et 27 juin prochains et mettront en relation candidats et employeurs et ainsi rapprocher l’offre et la demande. 

Mission prioritaire du Département 

Pour rappel, le Conseil départemental est engagé avec la région Grand Est, via un Contrat d’Objectifs Territorial sanitaire qui offre un cadre commun d’intervention à la formation de nouveaux professionnels. Cette préoccupation concerne au premier chef le Département et à plusieurs titres : en tant que responsable de la mise en œuvre des politiques de solidarité à l’égard des personnes et en tant qu’employeur, mais aussi parce que l’insertion professionnelle des bénéficiaires du RSA est au cœur de ses missions et de ses priorités. C’est ce double objectif qui a justifié l’organisation de cette première journée d’information à destination des professionnels du secteur sanitaire et social.