Collèges : le rapport des I.G. de l’Education Nationale dévoilé par le Président du Conseil Général

Le 13 mars, le Président du Conseil général, Benoît Huré, a dévoilé le rapport des Inspecteurs généraux dépêchés dans les Ardennes par le ministère de l’Education Nationale, afin d’examiner la situation pédagogique dans les collèges. Ce rapport constate le "manque de performances et des scolarités défaillantes dans les petits sites collégiaux".

Le Président du Conseil général était entouré du Préfet, Adolphe Colrat, et de l’Inspecteur d’Académie des Ardennes, Denis Boullier, à l’Hôtel du Département, pour rendre publiques, ce lundi 13 mars, les 28 pages de ce rapport qui lui a été officiellement remis à la fin de la semaine dernière par les services du ministère de l’Education Nationale à Paris.
Ce rapport est une étape importante dans le processus de concertation de la mise en réseau et de la révision de la carte scolaire des collèges dans les Ardennes.

"Les enfants continuent d’y perdre des atouts..."

Le Président du Conseil général en tire personnellement un constat : "Il ne m’appartient pas d’en juger le bien fondé, mais d’analyser les conclusions et les suggestions délivrées par ce rapport d’experts. Si je ne devais relever que trois phrases de ce constat, ce serait celles qui s’accordent le plus parfaitement à notre seule motivation : "tous les collégiens des Ardennes doivent, comme les autres, pouvoir bénéficier d’un service public d’éducation efficace et ambitieux ; la majorité des interlocuteurs que la mission a rencontrés semble avoir admis que la situation actuelle ne peut pas en rester en l’état....(...) A l’évidence, la situation ne peut pas rester en l’état, notamment -mais pas exclusivement- pour ce qui concerne les collèges multisites. Des enfants y ont perdu et continuent d’y perdre des atouts. Elle le peut d’autant moins que la population scolaire attendue dans les collèges des Ardennes, va, quelles que soient les hypothèses encore diminuer dans les prochaines années..."

Le Préfet : "Un diagnostic très précis"

Le Président a regretté que ce dossier soit sorti de ses rails pédagogiques pour empiéter sur le terrain de la contestation politicienne. "Aujourd’hui, c’est clair, cette mission rend un diagnostic très précis".

Le Préfet des Ardennes voit dans ce rapport "des éléments nouveaux qui éclairent le coeur même du dossier. Il permet de vérifier la véritable aptitude de notre réseau de collèges à répondre aux exigences de l’enseignement d’aujourd’hui et de demain".

Pour le Préfet, ce rapport le démontre clair et net : "la situation ne peut pas être considérée comme satisfaisante. Ce ne sont pas les moyens matériels et humains qui font défaut, c’est tout ce qu’on y perd en émulation". Ce rapport était-il utile ? "Il vient au bon moment" a répondu le Préfet. Pour Adolphe Colrat, " il faut voir les choses en termes d’aménagement du territoire".

L’inspecteur d’Académie : "ce sont les élèves qu’il faut sauver !"

Même raisonnement pour l’Inspecteur d’Académie. Denis Boullier pointe du doigt les "aspects structurels des collèges" : "ce rapport dit bien qu’il y a 18 sites de moins de 300 élèves dans les Ardennes. Ce ne sont pas les établissements qu’il faut sauver mais les élèves" annonce l’Inspecteur d’Académie.

"Il faut s’interroger sur la valeur ajoutée des petits sites collégiaux et sur leur réelle performance, dans les conditions actuelles de fonctionnement" : l’Inspecteur d’Académie fait sien ce constat des Inspecteurs Généraux de l’Education Nationale.

Rendez-vous à la mi-juin

Le Président Benoît Huré a précisé que le processus de concertation se poursuit.

A la mi-juin, au plus tard à la fin-juin ou au début juillet, l’Assemblée Départementale sera appellée à se déterminer sur la nouvelle carte scolaire. "Il y aura des aménagements, des ajustements. Aucun collège qui n’a pas été cité dans notre décision initiale ne sera remis en question" a précisé le Président.

Dans ce dossier, il mise sur la compréhension de tous les Ardennais pour réussir les enjeux de demain.