Sedan sauve le match nul (2 à 2) contre Lens à l’ultime minute

Après une demie heure de jeu, le CSSA était mené 2 à 0 contre Lens au stade Louis-Dugauguez, ce samedi 21 octobre. Un but de Le Moigne et une tête plongeante de Mokaké dans les arrêts de jeu ont permis à Sedan de sauver le nul (2 à 2). Un point important au classement car tous les autres rivaux, Monaco, Troyes, Nice et Nantes ont perdu...

Tristesse et désolation.

Depuis le début de la saison. Le scénario semble bien huilé et se répéter à Sedan. Mais à l’avantage des visiteurs. Pour le compte de la dixième journée de championnat de Ligue 1, Sedan recevait le 21 octobre au stade Louis-Dugauguez, l’équipe du Racing Club de Lens et ses supporters colorés.

Deux buts en vingt minutes !

Sedan-Lens, c’est le remake de Sedan-Saint-Etienne, de Sedan-Sochaux ou de Sedan- Le Mans. Après trois minutes de jeu, sur un corner l’Ivoirien Aruna Dindane, le meilleur buteur du championnat de Ligue 1, a profité d’un mauvais placement de la défense sedanaise et effectuait une suberbe reprise de volée. Il ouvrait la marque pour Lens. Badaboum, on recommence ce fameux scénario où Sedan doit courir après le score !

Ce premier but était à peine digéré qu’une vingtaine de minutes plus tard, sur un nouveau coup de pied arrêté, Thomert plaçait une tête imparable pour Regnault qui s’inclinait pour la deuxième fois de la soirée. Les Sedanais étaient dans un état semi-comateux et sortaient à la mi-temps sous les sifflets des supporters qui ne comprenaient pas cet état de léthargie des Ardennais dans un match dont ils devaient prendre immédiatement la mesure. Sedan était archi-dominé dans tous les compartiments de jeu et le poteau renvoyait un tir de Keita qui aurait pu faire mouche sans crier au scandale. Sedan avait la tête dans le seau !

Deux coups de tête

A ce moment-là, on ne donnait pas cher des chances sedanaises. La sortie de Grégory Pujol, auquel le public reprochait le manque de combativité à la pointe de l’attaque, l’entrée de Job n’ont pas suffi à réveiller le stade Louis-Dugauguez, entièrement animé par les supporters nordistes. Il manquait quelque chose au CSSA. Un peu de confiance et de la lucidité.

Le remplacement de Marin par Mokaké allait sonner ce fameux réveil sedanais. Sur un magnifique coup franc de Nadir Belhadj, Le Moigne plaçait une tête mettant le ballon qui filait vers la lucarne hors de portée de Itandje et réduisait la marque. L’espoir était ébauché mais les Lensois ont repris les affaires en main, voulant préserver cette victoire à l’extérieur sur laquelle misait l’entraineur Francis Gillot.

L’absence cruciale de Stéphane Noro

En fin de match, les Sedanais sont partis enfin à l’abordage des buts d’Itanje. Un tir de Le Moigne obligeait le gardien nordiste à renvoyer le ballon que ce même Le Moigne propulsait de la tête au-dessus de la barre transversale. Dans les arrêts de jeu, c’est Markus Mokaké sur une tête plongeante qui a permis à Sedan d’égaliser et de préserver le point du match nul sur sa pelouse (2 à 2). Mokaké a amené de la percussion dans l’équipe sedanaise et a repris un bon centre de Ducourtioux. Ouf ! Finalement, les supporters se suffisaient de ce match nul à domicile arraché dans les dernières secondes d’un match qui ne restera pas dans les mémoires. L’absence de Stéphane Noro, indisponible pendant près de six mois conjuguée à celle de Ouadah, ont montré les failles dans le milieu de terrain et dans le système de jeu mis en place. L’entraîneur Serge Romano était particulièrement la cible des supporters, avant qu’il ne fasse rentrer en jeu ses jokers Mokaké et Boutabout. Ce match nul suffit au bonheur très éphémère des Sedanais.

Comme Monaco a perdu sur sa pelouse contre Toulouse, que Nice a perdu à Rennes, Nantes à Nancy et Troyes à Valenciennes, les principaux rivaux au classement, voilà le CSSA qui se hisse à la 16 ème place avant un périlleux déplacement à Bordeaux.

Les résultats des matches de la 10 ème journée

Sedan 2 Lens 2

Lille 1 Lorient 0

Monaco 1 Toulouse 3

Nancy 1 Nantes 0

Rennes 1 Nice 0

Sochaux 1 Bordeaux 0

Valenciennes 3 Troyes 1

Auxerre 0 Paris 0

Marseille 1 Lyon 4

Sedan 16 ème au classement

Après cette dixième journée, le CSSA sauve les meubles. Les défaites de Monaco, de Nice, Nantes et Troyes, permettent à Sedan de gagner trois places, de se hisser à la 16 ème place et de sortir très provisoirement de la zone relégable avant le prochain déplacement à Bordeaux qui pourrait remettre en question ce classement.

En haut du tableau, Lyon fait cavalier seul après sa victoire (1 à 4) à Marseille et possède désormais huit points d’avance, ce qui donne à l’équipe rhodanienne un statut d’extra-terrestre après ses matches en championnat et en Champion’s League.

X EQUIPE PTS J G N P BP BC +/-
1 LYON 28 10 9 1 0 26 8 18
2 MARSEILLE 20 10 6 2 2 18 9 9
3 NANCY 19 10 5 4 1 10 5 5
4 TOULOUSE 18 10 5 3 2 15 11 4
5 LILLE 17 10 5 2 3 15 11 4
6 SAINT-ETIENNE 17 10 5 2 3 15 12 3
7 LENS 15 10 4 3 3 15 13 2
8 SOCHAUX 15 10 4 3 3 14 14 0
9 BORDEAUX 15 10 5 0 5 12 14 -2
10 VALENCIENNES 14 10 4 2 4 12 14 -2
11 LE MANS 13 10 3 4 3 12 4 -2
12 AUXERRE 13 10 3 4 3 11 14 -3
13 PARIS SG 12 10 3 3 4 12 13 -1
14 RENNES 12 10 3 3 4 9 11 -2
15 LORIENT 10 10 2 4 4 9 13 -4
16 SEDAN 8 10 1 5 4 13 18 -5
17 NICE 7 10 2 1 7 9 14 -5
18 TROYES 7 10 1 4 5 9 14 -5
19 MONACO 7 10 2 1 7 9 15 -6
20 NANTES 6 10 1 3 6 7 15 -8