La médiation équine plus forte que la canicule !

Ce mercredi 26 juin, une séance de médiation équine réservée aux jeunes du Foyer départemental de l’Enfance (FDE) était organisée au Pôle hippique de Charleville-Mézières. Objectif du jour pour ces courageux qui ont bravé la canicule : apprendre tout en s’amusant. 


Larges sourires et bonne humeur étaient à l’affiche de cette session d'équithérapie proposée aux jeunes du Foyer départemental de l’Enfance. Pendant plus d’une heure, les enfants (6-12 ans) puis les adolescents (12-18 ans) ont profité, chacun leur tour, des installations pour s’adonner aux joies de l’équitation. Dirigée par la monitrice diplômée Marine Touzeau, la séance s’est déroulée en deux parties afin de rendre ludique la pratique de cette activité tout en travaillant l’autonomie du cavalier.

Le cheval comme outil pédagogique

Dans un premier temps, les jeunes ont effectué plusieurs tours de manège au trot avant de se rafraîchir avec des jeux d’eau à dos de cheval. 

Les jeunes ont profité des vertus du meilleur ami de l'homme

 

Après plusieurs exercices d’équilibre et de postures, les enfants ont terminé la séance par un câlin à leur cheval respectif. L’objectif de cet instant de détente est de travailler, sans s'en rendre compte, le respect d’autrui. Tous ces ateliers ne seraient cependant pas réalisables sans le soutien de nombreux partenaires*. 

Le mécénat, procédé gagnant-gagnant au bénéfice des enfants

Depuis octobre 2017, le Conseil départemental des Ardennes met en place cet accompagnement éducatif pour les jeunes qui lui sont confiés dans le cadre de l’Aide Sociale à l’Enfance (ASE). Les conventions signées avec les différents partenaires permettent alors à près de 50 jeunes de bénéficier de ces ateliers de médiation. 

Partenaires et personnalités du Conseil départemental étaient au rendez-vous


Présent au Pôle hippique aux côtés de son prédécesseur, Jean-Antoine Ciglia, Président du Lions de Charleville-Mézières, a profité de cette manifestation pour rappeler les engagements pris par son Club. Ravi de voir les progrès et les sourires des enfants, il a souligné que « le Lions, qui n’a qu’une seule parole, l’honorera » en effectuant un second don de 5.000€ dans les prochains mois. 
Cette politique de mécénat permet de faire rimer association avec médiation et équitation, pour le plus grand bonheur de ces jeunes qui, pour certains, deviennent même de véritables mordus d’équitation. De quoi pérenniser ces actions et créer des vocations.

 

*Fondation Adrienne et Pierre Sommer, Lions Club International de Charleville-Mézières, Fondation d’entreprise du CSF, Fondation d’entreprise de la FDJ.