Flash Info

Travaux en cours à Cliron En savoir plus

Plan Pauvreté : une convention avec l'État pour conforter les actions du Département

Vendredi 26 juillet, Anne Dumay, 1ère Vice-Présidente du Conseil départemental, et Pascal Joly, Préfet des Ardennes, ont officiellement signé la convention relative au Plan Pauvreté. Cette contractualisation Département/État débloque des fonds pour mettre en oeuvre toute une série d'actions concrètes de lutte contre la pauvreté.

La stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté

La stratégie nationale a été présentée par le Président de la République le 13 septembre 2018. « Priorité de l'ensemble des politiques publiques de la nation », la lutte contre la pauvreté et l'exclusion est, aux termes de la loi, « un impératif national fondé sur l'égale dignité de tous les êtres humains ».
La stratégie nationale, également dénommée Plan Pauvreté, a ainsi pour ambition de :

  • s'attaquer tout particulièrement à la reproduction de la pauvreté dès les premières années de la vie,
  • garantir au quotidien les droits fondamentaux des enfants,
  • assurer à tous les jeunes un parcours de formation leur permettant d'acquérir des compétences et de prendre leur indépendance,
  • rendre les droits sociaux plus accessibles, plus équitables et plus incitatifs à l'activité,
  • investir pour l'accompagnement de tous vers l'emploi. 

Cette démarche s'appuie sur une contractualisation ambitieuse entre l'État et les territoires, au premier rang desquels le Conseil départemental, chef de file de l'ensemble des politiques sociales, qui apparaît comme un acteur incontournable. 
La convention signée ce vendredi 26 juillet entre le Département et l'État vise ainsi à définir des priorités conjointes s'inscrivant dans le cadre de la stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté, déclinées sous la forme d'engagements réciproques et d'actions assorties d'objectifs mesurables et d'indicateurs de résultats.
Cette convention fixe également l'engagement de l'État et du Département sur le plan financier. Ainsi, l'État débloquera dès 2019 un montant de 471.000 €, en complément de la somme déjà attribuée pour le Fonds d'Appui aux Politiques d'Insertion (FAPI). De son côté, le Conseil départemental engagera sur l'ensemble des actions concernées plus d'1,5  million €.


Les actions déployées dans les Ardennes

Le Conseil départemental se positionne sur 5 thématiques issues du socle commun à tous les territoires du Plan Pauvreté :

  1. la prévention des sorties sèches de l'Aide Sociale à l'Enfance (ASE) avec notamment le développement du parrainage et d'un réseau de soutien, 
  2. le premier accueil social inconditionnel de proximité avec la mise en place d'un réseau métier des agents d'accueil et le renforcement de partenariats,
  3. les référents de parcours, chargés de coordonner les différents dispositifs pour assurer une prise en charge globale de tout demandeur, 
  4. l'insertion et le parcours des allocataires à travers deux actions, la création d'une plateforme numérique d'orientation et de suivi de parcours ; le lancement d'un dispositif dit d'insertion active, consistant en un accompagnement intensif des allocataires ciblés.
  5. la garantie d'activité avec le renforcement de l’accompagnement global des demandeurs d’emploi en partenariat avec Pôle emploi et l’adaptation progressive des accompagnements proposés par le CD08 en fonction des problématiques et du public concerné.

En outre, le Département des Ardennes a choisi de mettre en place 3 actions supplémentaires concernant la lutte contre l'illettrisme et l'illectronisme, la lutte contre la fracture numérique (formations au numérique dans les Maisons des Solidarités) et la mise en place de la plateforme numérique job.cd08.fr de mise en relation des demandeurs d'emploi et employeurs potentiels.
Au sein du Conseil départemental, le Plan Pauvreté est coordonné par la Direction de l'Insertion et du Retour à l'Emploi (DIRE) mais plusieurs autres directions y sont très impliquées comme la Direction de l'Éducation et de la Culture (lutte contre l'illettrisme avec la Bibliothèque Départementale des Ardennes) et, bien sûr, la Direction Générale Adjointe Solidarités et Réussite.
« Je me félicite de cette coopération entre les acteurs proches du terrain, a commenté Anne Dumay au moment de parapher les documents officiels. Le Conseil départemental est un acteur incontournable de l'insertion sociale et de l'insertion par l'emploi. Il est très important de travailler tous ensemble pour que cette stratégie nationale se décline concrètement. »