Un Job Dating dédié aux métiers de l’aide à la personne

Jeudi 27 juin, le Conseil départemental organisait une rencontre entre recruteurs du secteur de l’aide à la personne et des bénéficiaires du RSA. Objectif : répondre à la pénurie de main-d’œuvre des uns dans le domaine et accompagner les autres dans leur démarche de retour à l’emploi durable. 

Le vieillissement de la population et l’augmentation du nombre de personnes dépendantes engendrent des besoins en recrutement dans le domaine de l’aide à la personne. « Aussi bien sur le plan national que départemental, on constate que ce secteur peine à recruter, déplore Alain Cahen, chef du Service Opérationnel de Retour à l’Emploi Durable au Conseil départemental. C’est pourquoi nous avons imaginé un Job Dating dédié spécifiquement à ce domaine. »

Une démarche innovante

Dans le même temps, les demandeurs d’emploi bénéficiaires du RSA sont nombreux à souhaiter s’orienter vers ce secteur d’activité. Cependant, ils ne disposent pas toujours des profils attendus. C’est pourquoi le Conseil départemental s’est rapproché de Pôle emploi et de la Région Grand Est afin d’imaginer un accompagnement adapté pour leur permettre de disposer des compétences et qualifications nécessaires. Objectif : construire une offre de service et d’accompagnement pour aider les structures et employeurs dans leurs démarches de recrutement. 

Répondre aux besoins des uns et des autres

Après avoir sensibilisé les demandeurs d’emploi bénéficiaires du RSA ayant pour projet professionnel de s’investir dans ce secteur d’activité, des réunions d’informations collectives ont été proposées sur chaque bassin d’emplois. Celles et ceux qui le désiraient se sont alors positionnés sur la séance de recrutement par simulation spécifique animée par Pôle emploi. Cette méthode permet d’évaluer les habilités et les aptitudes des uns et des autres afin de sélectionner les meilleurs profils qui seront les plus aptes à poursuivre le processus de recrutement.  
Ces derniers ont été invités à participer à deux rencontres « Prêt à l’emploi », sous la forme d’un Job Dating, l’une à Rethel le 13 juin dernier, l’autre à Villers-Semeuse le 27 juin, dans les locaux de la Direction de l’Insertion et du Retour à l’Emploi (DIRE) du CD08.

Rendre les personnes opérationnelles

Ces temps de rencontre entre bénéficiaires du RSA et recruteurs dans le domaine de l’aide à la personne ont permis à ce que chaque participant puisse se présenter auprès d’un employeur. Le but étant que chaque entreprise puisse s’engager à embaucher des candidats retenus lors de l’entretien. 
En mobilisant les outils proposés par Pôle emploi et la Région, les profils proches des attentes des recruteurs pourront bénéficier d’une formation pour leur permettre de disposer des qualifications et compétences nécessaires. De son côté, le Conseil départemental accompagne les bénéficiaires du RSA dans certaines difficultés de leur vie quotidienne qui peuvent devenir de véritables freins au retour à l’emploi durable (problèmes de mobilité, de garde d’enfants...).

Vers un contrat de 12 mois minimum

A l’issue de la formation, la personne fraîchement diplômée retrouvera l’employeur rencontré lors du Job Dating dans le but de signer un contrat de travail de 12 mois minimum. Celui-ci pourra être adossé à un Contrat Initiative Emploi (CIE) s’il s’agit d’une entreprise privée, ou à un Parcours Emploi Compétences (PEC), concernant le secteur non marchand.   

 

L’info en +

Isabelle*, 43 ans, a été conviée à participer au Job Dating. Après avoir travaillé pendant 20 en tant qu’aide-soignante, elle s’est retrouvée sans activité.
« Je trouve que c’est une bonne démarche, car ce genre d’événement facilite la recherche d’emploi. C’est aussi l’occasion de rencontrer des employeurs et de se valoriser. Quand on n’a plus de travail, il faut savoir où faire ses recherches et avoir les bonnes informations, par exemple sur les aides ou les dispositifs qu’on peut obtenir. Ce n’est pas toujours évident. Ici, on a tout. »

*prénom d’emprunt