Un symbole de l’amitié franco-allemande restauré

Ce lundi 19 novembre 2018, la secrétaire d’Etat aux Armées, Geneviève Darrieussecq, s’est rendue dans les Ardennes pour inaugurer, après sa restauration, le monument allemand du cimetière Saint-Charles de Sedan.

Autrefois symbole de la victoire allemande, le monument allemand du cimetière Saint-Charles de Sedan a longtemps laissé un goût amer aux Français, en particulier les Sedanais. Depuis, les peuples se sont réconciliés et l’édifice est aujourd’hui unanimement considéré comme un symbole de paix et de fraternité entre la France et l’Allemagne.

Une histoire compliquée

Mal aimé, oublié, délaissé, le monument a même failli être totalement détruit au début des années 2000, faute de financement pour le restaurer. C’était sans compter la volonté de la Société d’histoire et d’archéologie du Sedanais, qui décide de mettre en œuvre sa restauration, avec l’appui du Souvenir français. En 2016, la Fondation du patrimoine lance alors un appel à souscriptions auprès des autorités françaises et allemandes pour réunir les 275.000 € nécessaires aux travaux.    

Restauré et classé

Les donateurs, privés et publics (parmi lesquels, le Conseil départemental des Ardennes) sont au rendez-vous et permettent de lancer, début 2018, l’opération de restauration, qui vient de s’achever. A cette occasion, élus locaux, représentants d’anciens combattants et grand public se sont retrouvés pour une cérémonie solennelle à laquelle ont également participé la secrétaire d’Etat aux Armées, Madame Geneviève Darrieussecq, et Ingo Niemann, Premier secrétaire de l’ambassade d’Allemagne à Paris. 

Dans son allocution, le Président du Conseil départemental, Noël Bourgeois, a tenu à rappeler qu’il s’agit là d’« un témoin précieux de l’Histoire, même douloureuse, et plus spécialement de l’Histoire partagée entre la France et l’Allemagne […]. A ce titre, nous devons considérer désormais ce monument comme un haut lieu de l’Histoire des Ardennes, de l’Allemagne, de la France et de l’Europe. »

L’édifice est classé au titre des Monuments historiques et pourrait intégrer le patrimoine mondial de l’humanité, le Conseil départemental ayant déposé un dossier auprès de l’UNESCO.

Un lieu symbolique pour le tourisme mémoriel

Le monument allemand du cimetière Saint-Charles témoigne d’une partie de l’histoire des Ardennes ; aussi est-il normal que le site soit référencé aux côtés d’une soixantaine d’autres dans la toute récente application mobile « Ardennes Terre de Mémoire ». Disponible depuis le début du mois de novembre en téléchargement sur les plateformes Google Play et App Store, cet outil numérique propose de faciliter la découverte des sites historiques remarquables du département autour des 3 conflits de 1870-1871, 1914-1918 et 1939-1945.